Conseils d'experts

Quels métiers de la petite enfance recrutent ?

Métiers qui recrutent Zoom sur la petite enfance Le 27 juillet 2015

Les métiers de la petite enfance recrutent. Mais il ne faut pas se méprendre : ces métiers demandent une bonne résistance physique et morale et la sélection aux concours d’entrée pour certains diplômes est sévère.

Quels métiers de la petite enfance recrutent ?

Agent de crèche

L’agent de crèche ou "auxiliaire de crèche" doit avoir à minima un CAP petite enfance. Il/elle organise les activités des enfants au quotidien, veille au bon déroulement de celles-ci ainsi et au bien-être des jeunes enfants : donne les repas, organise les siestes, change les couches, etc.

Il travaille au sein des crèches municipales ou privées ou des haltes garderies et est embauché par les Mairies, les Conseils généraux ou des entreprises privées (Babilou, Les Petits Chaperons Rouges, La Maison bleue, Les Jardins d’Emile…). Son salaire est compris entre le SMIC et environ 1500 euros bruts.

Beaucoup d’offres sont en CDD à temps partiel mais avec un peu de persévérance, l’agent de crèche peut trouver un poste pérenne dans une structure où il/elle pourra évoluer car la demande est forte.

Pour évoluer, l’agent de crèche peut aller vers les métiers d’éducateur jeunes enfants, d’auxiliaire de puériculture, via une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou en passant les diplômes.

Auxiliaire de puériculture

L’auxiliaire de puériculture doit être titulaire du Diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture (DEAP) qui se prépare en un an au sein d’écoles spécialisées. Le concours d'entrée à ces écoles est accessible sans diplôme préalable.

La mission de l’auxiliaire de puériculture consiste à s’occuper des enfants bien portants, valides, malades ou handicapés (activités, hygiène, alimentation…), à accueillir, informer et conseiller les parents, et à amener les enfants à l’autonomie. L’auxiliaire travaille au sein d’une équipe, à des horaires variables selon les structures : l’amplitude peut aller de 7h à 20h30 selon les structures ou nécessiter le travail de nuit et les week-ends.

L’auxiliaire peut évoluer vers le poste d’infirmière puéricultrice après avoir passé un minimum de 3 ans dans le secteur hospitalier ou médico-social en passant le concours d’entrée de l’IFSI de sa région (Institut de Formation en Soins Infirmiers) ou le concours d’entrée aux organismes préparant le DEEJE (diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants).

A l’heure actuelle, la grande majorité des 60.000 auxiliaires de puériculture actuellement en activité travaille dans le secteur public. Cependant, il est nécessaire de passer un concours d’entrée dans la fonction publique.

Le métier fait partie des plus recherchés en 2015 selon l’enquête des Besoins en Main d’œuvre de Pôle Emploi, notamment en Ile-de-France, en région Rhône-Alpes et en Paca.

> www.asso-anap.net

Puériculteur(trice)

Infirmière diplômée d’Etat spécialisée dans les soins à la petite enfance (IPDE), le puéricultrice est souvent confondue avec l’auxiliaire de puériculture ou l’assistant(e) maternel(le).

Pour devenir puéricultrice, il faut obtenir le diplôme d’infirmier et de sage-femme puis passer un concours d’admission dans une école de puériculture. Après 1 an de formation, vous pourrez obtenir le DEP – le diplôme d’Etat de puériculture - de niveau Bac +4.

Un(e) puériculteur(trice) peut exercer sa profession dans différentes structures : crèche, PMI (centre de protection maternelle et infantile), maternité, hôpital (néonatologie, pédiatrie, chirurgie infantile), clinique… Son rôle va ainsi quelque peu varier selon le lieu d’exercice : surveillance prévention, information des parents, soins d'hygiène, d'alimentation et soins médicaux, animation, encadrement d’un projet éducatif…

La profession manque de bras, le marché de l’emploi est donc favorable, même si beaucoup de postes sont proposés en CDD ou à temps partiel, ou avec des horaires atypiques (hôpitaux). La puéricultrice peut, après plusieurs années d’expérience, passer chef de service (cadre de santé) pu directrice de crèche.

> www.anpde.asso.fr

Educateur(trice) de jeunes enfants

L’éducateur de jeunes enfants est chargé de favoriser le développement des enfants de moins de 7 ans par des activités d’éveil et de jeu. Il intervient dans différentes structures de garde en collectivité comme les crèches, ou toute structure d’accueil de la petite enfance (centre hospitalier).

Le métier est accessible après l’obtention du DEEJE – le diplôme d’Etat d’Educateur de jeunes enfants – qui s’obtient après 3 ans d’études et 15 mois de stage. L’entrée à l’école se fait sur concours d’admission. Le Bafa est recommandé et une expérience préalable avec les enfants conseillée pour passer l’épreuve orale.

L’éducateur peut évoluer à terme vers un poste de direction de structure d’accueil s’il passe le diplôme d'État en ingénierie sociale (DEIS).

Les postes d’éducateur sont rares. Certes, 90% des EJE sont en poste après leur formation, mais beaucoup sont en CDD ou à temps partiel, ou travaillent parfois pour deux employeurs différents. 60% des EJE exercent dans un cadre communal ou départemental (crèches, jardins d’enfants, halte-garderie). Le reste exerce dans des structures telles que les hôpitaux, crèches privées ou associations.

> www.fneje.info

Directeur de crèche

On appelle aussi ce poste «  directeur d'établissement d'accueil du jeune enfant » ou on le trouve sous l’intitulé « Puériculteur(trice) responsable de crèche ».

Ce métier s’adresse aux professionnels de la petite enfance expérimentés : il faut en effet avoir une formation d'infirmier(re)-puériculteur(trice), soit une formation d'éducateur(trice) de jeunes enfants. Le salaire est attractif : 2500 € en moyenne pour un débutant. Les rémunérations peuvent aller de 2800 Euros mensuels à 3250 Euros sur 12 mois en crèches privées.

Les postes sont aussi nombreux que les ouvertures de crèches en France. Il existe donc un certain nombre d’opportunités, notamment en région parisienne.

(Ndlr : 90% des personnes exerçant ces métiers sont des femmes, ils ont donc été déclinés au féminin dans l'article)

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation petite enfance

CAP Petite enfance

avec Greta Arve Faucigny
Bonneville

608 heures

En centre/En alternance

Eligible CPF

CAP Petite enfance

avec CFA Aspect Aquitaine - UFA l'Oustal

1 an

En alternance

Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus