Conseils d'experts

Comment devenir sophrologue ?

Métiers qui recrutent Le 19 mars 2018

La sophrologie est une discipline de développement personnel qui mêle relaxation, méditation et s’inspire de pratiques comme le yoga. Elle est aussi associée à l’hypnose.

Comment devenir sophrologue ?

Le sophrologue exerce sa discipline en cabinet, en entreprise, à l’hôpital ou à domicile. Sa qualité première est d’être à l’écoute de l’autre, tolérant et empathique. Le sophrologue réalise des séances individuelles ou collectives, qui sont composées de temps d’échange et de pratique d’exercices de sophrologie. En tant qu’animateur de ces séances, le sophrologue doit être capable de communiquer et établir une connexion avec ses patients.

Cet accompagnement vise à améliorer le bien-être ou la qualité de vie des personnes suivies.

Selon la Chambre Syndicale de la Sophrologie, le sophrologue est bien souvent en profession libérale et doit donc gérer aussi bien son activité que ses rendez-vous :

« En dehors des temps d’accompagnement, le sophrologue effectue également :

  • la gestion de son planning de rendez-vous
  • l’information auprès de sa clientèle (méthode, déroulé des séances, etc.)
  • la facturation et l’encaissement
  • la gestion de sa communication
  • la mise en oeuvre de sa prospection
  • le cas échéant, la gestion des démarches liées à son statut d’indépendant »

Depuis le mois d’avril 2013, les sophrologues sont considérés par l’INSEE comme des professions libérales non réglementées, car elles ne sont soumises à aucun ordre professionnel.

Le sophrologue ne peut légalement procéder à aucun acte médical, tel que le diagnostic, un traitement médical ou la prescription de médicaments. C’est pourquoi les sophrologues ne disposent pas de n° Adeli, qui est réservé aux professionnels de santé réglementés.

Voir les formations pour devenir sophrologue

Etudes et formations

Certaines formations de sophrologie sont inscrites au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) de niveau III. Cette inscription permet de bénéficier d'une prise en charge au titre de la formation professionnelle et de la validation des acquis de l'expérience (VAE).

Il n’existe pas de diplôme d’Etat de sophrologue ni de Master. Il arrive que certains diplômes universitaires soient délivrés, la Chambre Syndicale de la Sophrologie indique toutefois qu’ils n’ont pas la même valeur ou reconnaissance que les autres diplômes d’université comme la licence ou le doctorat.

De nombreux organismes enseignent le métier de sophrologue et l’offre de formation est très diverse. Il existe différents courants de sophrologie. En fonction des affinités de l’étudiant pour l’un de ces courants, il est possible de choisir parmi les quatre grands types d'écoles de sophrologie suivants :

  • les écoles caycédiennes affiliées à la fédération Alfonso Caycedo,
  • les écoles non caycédiennes
  • les écoles de "pseudo-sophrologie" dont la formation mélange différentes techniques de relaxation, de visualisation et diverses autres théories,
  • les écoles d'inspiration caycédienne qui s'inspirent de la sophrologie caycédienne sans être affiliées à la fédération Alfonso Caycedo.

Aucun pré-requis n’est demandé pour commencer une formation de sophrologue, les personnes s’orientant vers ce métier viennent en effet de divers milieux professionnels.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation sophrologue

Sophrologue

avec Educatel

Finançable avec le CPF

Sophrologue

avec Be académie
Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus

Haut de page