Conseils d'experts

Diplômés : faut-il faire partie du club des anciens élèves ?

Etudes et diplômes Le 02 avril 2014

La réponse avec Béatrice Vendeaud, Directeur des Partenariats Entreprises et du Réseau des Anciens de l'ISEG Group.

Diplômés : faut-il faire partie du club des anciens élèves ?

"Les réseaux d'anciens permettent d'entretenir les liens entre les diplômés après leur départ de l'école, mais pas seulement. Faire partie d'un réseau d'anciens élèves signifie aussi engagement et entraide. Cela permet notamment d'accéder au marché caché des offres d'emploi et favorise la cooptation entre anciens élèves. Beaucoup d'anciens apprécient de recruter quelqu'un ayant fait la même école qu'eux car ils connaissent l'enseignement fourni et la qualité de la formation.

Le réseau des anciens est aujourd'hui un véritable accélérateur professionnel : on peut y recruter, y trouver des partenaires professionnels ou des prestataires, y trouver des associés, monter des projets, partager son expérience... Beaucoup de réseaux disposent aussi aujourd'hui de clubs thématiques et notamment des clubs d'entrepreneurs qui se réunissent régulièrement et aident les étudiants de leur école ou les jeunes diplômés à monter leur projet. Certains ont même leur propre incubateur comme c'est le cas sur nos campus à Paris et à Strasbourg.

De l'échange entre jeunes et "anciens"...

Beaucoup d'anciens étudiants souhaitent partager leurs connaissances, raconter leur parcours, conseiller les étudiants, recruter des stagiaires, participer à des forums entreprise pour y sourcer leurs futurs collaborateurs. Les futurs diplômés sont donc les premiers à en profiter.

Mais ce réflexe n'est pas immédiat. Souvent il faut attendre 3 ou 4 ans avant qu'ils retrouvent le chemin de l'école, parfois par nostalgie de leurs années d'études, parce qu'ils cherchent à changer de poste ou développent un projet qu'ils souhaitent faire connaître. Or cet appel au réseau ne doit pas se faire dans un esprit de " consommateur ", car l'idée est de recevoir mais aussi de donner. Le réseau des anciens n'est pas là seulement pour rendre service. Ceux qui tirent le plus de bénéfice du réseau sont ceux qui s'y sont le plus investis".

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus