Conseils d'experts

Comment devenir ambulancier ?

Métiers qui recrutent Le 14 février 2018

L’ambulancier est un professionnel de santé, formé à la prise en charge et au transport des patients.

 Comment devenir ambulancier ?

Au volant d’une ambulance, la mission première d’un ambulancier est de conduire une personne nécessitant des soins (blessé, parturiente, personnes handicapé, malades, personne âgée ou à mobilité réduite, etc.) vers un centre médical : hôpital, clinique, maison médicale, ... Le transport ne peut concerner qu’une seule et unique personne, et se fait en position allongée ou semi-allongée. Outre la conduite, qu’il doit adapter en fonction de l’état de santé de la personne qu’il transporte (conduite souple et lente ou conduite d’urgence avec utilisation de gyrophare), l’ambulancier est aussi responsable de la prise en charge du patient depuis le domicile ou le centre de soins jusqu’au véhicule (brancardage et portage). Durant le trajet, il veille au confort du patient et se tient prêt à donner des soins d’urgence (premiers secours). Enfin, il transmet les informations relatives à l’état de santé du patient au personnel de l’établissement médical. Il peut aussi être amené à remplir des documents administratifs. D’un point de vue légal, un ambulancier doit systématiquement être accompagné d’un auxiliaire ambulancier pour la conduite d’une ambulance. L’ambulancier est responsable de l’entretien mécanique de son véhicule, du strict respect des règles d’hygiène et de la stérilisation du matériel. L’ambulancier peut aussi conduire un VSL (véhicule sanitaire léger). Il existe de nombreuses différences entre VSL et une ambulance :

  • Le VSL ne nécessite pas un équipage de deux personnes.
  • Le VSL peut être conduit par un auxiliaire ambulancier ou un ambulancier.
  • Le transport se fait assis et est étendu jusqu’à 3 personnes.
  • Il n’y a pas de brancardage ni de portage.

L’ambulancier peut exercer pour un service d’urgence médicale, mais aussi pour un centre d’assistance ou une entreprise privée, voire à son compte. Le salaire moyen en France est de 23 000 Euros annuels.

Pour exercer la fonction d'ambulancier, il faut nécessairement être bon conducteur, mais aussi savoir faire preuve de sang-froid, de réactivité, de vigilance, surtout dans les cas d’urgence. Il faut en outre savoir rassurer et conforter le patient et être à son écoute. Le rythme de travail est soutenu, les horaires peuvent être de jour comme de nuit, ainsi que le week-end. Une bonne résistance physique et mentale est donc primordiale.

> Devenez ambulancier

Etudes et formation

En France, pour devenir ambulancier, il est impératif de posséder le DEA (diplôme d’Etat d’ambulancier). Ce diplôme s’acquiert suite à la validation d’une formation, d’une durée de 18 semaines, composée de 8 modules (13 semaines) et de 5 stages d’observation (5 semaines en entreprise et en hôpital). Les 8 modules concernent :

  • Gestes et soins d'urgence.
  • Etat clinique.
  • Hygiène.
  • Ergonomie.
  • Relation - communication.
  • Sécurité du transport sanitaire.
  • Transmission des informations.
  • Organisation du travail.

La formation est payante (mais peut faire l’objet de financement partiel ou total selon certaines conditions), est dispensée par des centres privés ou publics, et est homologuée par l’Etat.

Il est possible d'accéder à cette formation avec un niveau 3ème. Il faut néanmoins posséder le permis de conduire B depuis au moins trois ans, mais aussi un certificat médical de vaccination à jour, ainsi qu'une attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'une ambulance. L'accès à la formation est conditionnée par la réussite au concours d’entrée. Ce concours est composé :

  • D’une épreuve d’admissibilité : deux écrits (français et arithmétique). Les candidats qui possèdent un diplôme de niveau IV, un diplôme de niveau V du secteur sanitaire, qui ont une expérience de trois ans comme auxiliaire ambulancier, qui ont été admis en formation d’auxiliaires médicaux, sont dispensés de cette épreuve.
  • D’une épreuve d’admissions : oral portant sur la compréhension d’un texte sanitaire et social, ainsi que sur les motivations du candidat.

De nombreux centres proposent des préparations au concours.

Pour devenir auxiliaire ambulancier, il faut simplement suivre une formation de 10 jours (70 heures) proposée par les IFA (Instituts de Formation Ambulanciers). La formation porte sur :

  • Hygiène.
  • Déontologie.
  • Gestes de manutention.
  • Règles du transport sanitaire.
  • Gestes et soins d'urgence (AFGSU niveau 2).

Le nombre de place est cependant limitées. De plus, il est nécessaire d’être titulaire du permis B depuis 3 ans et de posséder l’autorisation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance pour accéder à la formation.

> Trouvez une formation d'ambulancier

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Les formations associées à cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus

Haut de page