Dispositifs et démarches

CPF : ce qui change en 2019

CPF Le 27 février 2019

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel est entrée en application dès janvier 2019. À partir de cette année et jusqu'en 2020, des changements vont être apportés sur la manière de se former professionnellement avec le CPF.

CPF : ce qui change en 2019

Depuis 2019, le CPF change et tend à simplifier les démarches pour permettre aux professionnels d'affûter leurs compétences, d'en apprendre de nouvelles, voire de se réorienter.

Le CPF désormais en euros

Lors de sa mise en activité en 2015, en remplacement du DIF, le compte CPF se soldait en heures. Désormais, en vous connectant sur le site Mon Compte Activité du gouvernement, vous constaterez que votre solde CPF est en euros. Si vous aviez déjà cumulé des heures sur votre compte CPF, celles-ci ont été converties en euros à raison de 15 € par heure. L'affichage du solde se fera en euros et en heures jusqu'en octobre 2019. À partir de cette date, l'affichage ne se fera qu'en euros.

Avant la réforme, les comptes étaient alimentés de 360 € par an (24 heures multiplié par 15 euros) pour toute activité à temps plein. À l'issue de l'année 2019, ce solde sera désormais de 500 €, crédité chaque année pour toute activité à mi-temps ou plus. La somme maximale cumulée est de 5000 €. Pour les personnes non diplômés, la somme est de 800 € par an et d'un maximum de 8000 € cumulé.

Une transition professionnelle facilitée

Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel cherche également à faciliter la transition professionnelle des actifs. Dans ce cadre, le CIF laisse place désormais au CPF de transition professionnelle. Les salariés qui souhaitent suivre une formation pour se reconvertir ou changer de métier pourront s'orienter vers cette solution. En 2019, ce sont les Fongecif qui continueront de gérer les projet de transition, mais dès 2020 ces structures laisseront leur place aux CPIR.

Les CPIR (Commissions Paritaires Inter Régionales) sont de nouveaux opérateurs qui s'occuperont de la prise en charge des frais pédagogiques, des frais annexes (transport, repas etc.) et votre rémunération pendant un CPF de transition. Pour suivre une formation issue du CPF de transition, il faut s'adresser aux Fongecifs jusqu'au 31 décembre 2019 et aux CPIR de votre lieu de travail ou de résidence à partir du 1er janvier 2020.

> Découvrez comment se reconvertir grâce à un CPF de transition

Plus de formations éligibles

Désormais, vous avez accès à une liste unique et universelle de formations éligibles au CPF, quelle que soit votre branche professionnelle ou votre lieu de travail. En effet, le choix des formations n'est plus cantonné à une multitude de listes nationale ou régionales. Cette liste unique est composée de formations certifiantes dont les diplômes et certifications sont inscrites au RNCP. Elle est gérée par France Compétences, et compte environ 14 000 formations. Les centres de formations souhaitant figurer dans cette liste devront répondre à un certain nombre de critères.

Les droits acquis au titre du CPF peuvent être mobilisés pour :

  • Les certifications enregistrées au RNCP et au répertoire spécifique
  • L’accompagnement VAE
  • Le Bilan de compétences
  • Le permis de conduire B (hors B1 et BE) ou groupe lourd (C, C1 C1E, D, D1, D1E)
  • L’accompagnement à la création et reprise d’entreprise.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus

Haut de page