Dispositifs et démarches

10 clichés sur l’alternance

Alternance Le 14 mars 2016

"Tordons le cou" aux idées reçues sur l’apprentissage et le contrat de professionnalisation. L’alternance ne comporte que des avantages pour les jeunes comme pour les employeurs. L’explication en 10 points.

10 clichés sur l’alternance

  1. C’est une voie de garage : plus d’un contrat d’apprentissage sur deux se concrétise sur une embauche (64% - chiffres 2013) dont 56% en CDI. 67% des diplômés en contrat de professionnalisation trouvent un emploi à la fin de leur alternance : dont 59% en CD. Côté enseignement supérieur, 83% des diplômés passés par l'alternance sont en poste 8 mois après la fin de leur cursus. > Consultez les chiffres clefs de l’alternance.
  2. Elle ne concerne que quelques secteurs : c’est également faux. Pour preuve, pas moins de 90 métiers sont représentés au concours MAF, le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France ». (Source illustration : MAF)
  3. Elle est réservée aux métiers manuels : certes, les petites entreprises du secteur du bâtiment sont les premières à mobiliser des contrats en alternance. Mais l’alternance n’est pas réservée au bâtiment, à la coiffure ou la boucherie : intervenant spa et bien-être, opticien-lunetier, concepteur-vendeur de cuisine, développeur web, conseiller bancaire, commerciaux, agents immobiliers, webdesigners ou encore journalistes peuvent se former via alternance. En bref, quasiment tous les secteurs d’activités proposent aujourd’hui des parcours en alternance.
  4. Les alternants sont mal payés : la rémunération varie en fonction de l’année d’étude et de l’âge de l’alternant et est différente selon le type de contrat. Pour le contrat d’apprentissage et la première année, la rémunération doit équivaloir à minimum 25% du SMIC à 16-17 ans, 41% à 18-20 ans et 53% du SMIC à plus de 21 ans. La deuxième année, elle doit se monter à 37% de 16 à 17 ans, 49% à 18-20 ans et 61% à plus de 21 ans. Pour le contrat de professionnalisation, la première année le salaire s’élève à minimum 30% du SMIC à 16-17 ans, 50% à 18-20 ans et 65% à plus de 21 ans. Pour la deuxième année, il s’élève à 45% à 16-17 ans, 60% de 18 à 20 ans et 75% à plus de 21 ans. > Alternants : simulez votre salaire en entreprise
  5. L'alternance est réservée aux adolescents : l'alternance n'est en effet pas réservée aux diplômes inférieurs au Bac et aux moins de 18 ans. L’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans et permet d’obtenir des diplômés type BEP, CAP, Bac Pro. Le contrat de professionnalisation, qui concerne les jeunes de 16 à 25 ans  et les demandeurs d’emploi de 26 ans ou plus, permet quant à lui d’obtenir un Bac Pro ou un diplôme post-Bac comme le BTS, Master…
  6. C’est une voie pour les cancres : on a longtemps associé les métiers manuels aux métiers choisis « par défaut »  ou par ceux qui n’aiment pas l’école. L’alternance recouvre aujourd’hui non seulement un large de panels de métiers, mais son rythme très soutenu fait qu'elle est justement déconseillée à ceux qui manquent de motivation. Entre formation théorique et pratique, il implique beaucoup de travail personnel ainsi qu’un grand sérieux et qu’une grande concentration sur les heures de travail.
  7. Les apprentis ne bénéficient d’aucun avantage : l’alternant a au contraire le double avantage d’être est considéré à la fois comme un étudiant et comme un salarié. La « carte d’étudiant des métiers » délivrée aux apprentis leur permet de prétendre aux mêmes avantages que les étudiants : l’accès aux réductions tarifaires  divers, au restaurant universitaire,  la prise en charge des frais de transport, un logement social, etc… Et de l’autre : une rémunération, la protection sociale, les congés, les tickets restaurant... > Quelles sont les aides disponibles pour les apprentis ?
  8. Cela coûte cher à l’entreprise : c’est plutôt le contraire ! Les entreprises peuvent bénéficier d’une aide financière pour l’embauche d’alternant(s). Sont proposées : une aide de 1000€ pour le recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire pour les entreprises de moins de 250 salariés ; une prime à l’apprentissage d'au moins 1000€ pour les employeurs d’apprentis de moins de 11 salariés, des exonérations de charges sociales, ainsi que des avantages fiscaux. Des aides nationales à l'embauche des demandeurs d'emploi de 45 ans et plus et une aide forfaitaire de Pôle Emploi pour les 26 ans et plus sont également prévues pour les embauches en contrat de professionnalisation.
  9. L’alternance, c’est en CFA : en plus des Centres de Formation en Alternance et des centres de formations, universités et grandes écoles proposent également leur cursus en alternance.
  10. La formation est longue : on peut donc dire que l’alternance fait partie des dispositifs d’études courtes, comme le BTS. En moyenne il faut compter deux ans. Le contrat d’apprentissage dure de 1 à 3 ans (24 mois en moyenne) et le contrat de professionnalisation, de 1 à 2 ans (12 mois généralement). L'apprentissage peut durer plus longtemps si l'on opte par exemple pour une formation chez Les Compagnons du Devoir.

 

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation apprentissage

Programme de formation des maîtres d'apprentissage - Jour 1

avec ACE - Formation Continue - Bilan de compétences - VAE
Paris
Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus