Conseils d'experts

Qu'est-ce qu'une habilitation électrique ?

Formation continue Le 21 janvier 2016

Obtenir l’habilitation électrique B1, B1V, B2, B2V, BR, BE essais, BC ou H0 est obligatoire pour exercer certains travaux d’électricité dans l’entreprise ou dans le cadre de certaines professions. Il permet de protéger les salariés contre les risques professionnels d’origine électrique.

Qu'est-ce qu'une habilitation électrique ?

Les travaux d’intervention sur les installations électriques ne peuvent être effectués que par des travailleurs habilités. Le Décret 1056 fixe les objectifs à atteindre pour assurer la protection des travailleurs contre les différentes catégories de risques d’origine électrique. Des arrêtés d’application définissent les dispositions pratiques de mise en œuvre des mesures techniques spécifiques.

Qui est concerné ?

Depuis l’entrée en vigueur en 2012 de la norme NF C 18-510, la formation à l’habilitation électrique est une obligation pour toute entreprise ayant des salariés effectuant des opérations dans un environnement électrique, électriciens ou non. La durée de la formation varie entre 1 à 3 jours, selon le niveau d’habilitation souhaité. La formation concerne autant les salariés amenés à changer une ampoule ou à manipuler un disjoncteur occasionnellement que les techniciens de maintenance, les électriciens, les électriciens d'équipement, les chefs d'équipe et techniciens d'équipement en électricité… Les personnes ayant suivi une première fois ce type de formations sont ensuite amenés à suivre un « recyclage », c’est-à-dire une formation de mise à jour.

Que signifient les différents sigles ?

L'habilitation, délivrée par l'employeur, spécifie la nature des opérations que le salarié est autorisé à effectuer.

La première lettre majuscule (B ou H généralement) indique le domaine de tension des ouvrages sur lesquels le titulaire de l’habilitation interviendra :

- B : installation BT (Basse Tension), ou en TBT (Très Basse Tension)

- H : installation HT (Haute Tension)

Le second caractère précise la nature des opérations que le titulaire peut réaliser :

- 0 : Travaux d’ordre non électrique

- 1 : Travaux d’ordre électrique

- 2 : Chargé de travaux d’ordre électrique

- C : Chargé de consignation

- R : Chargé d’interventions générales (uniquement en BT)

- S : Chargé d’interventions élémentaires (uniquement en BT)

- P : Opérations sur installations photovoltaïques

- E : désigne des opérations spécifiques de 4 natures : Essais / Vérification / Mesurage / Manœuvre ("Essai" peut également être associé aux habilitations B2V ou H2V).

Le cas échant un second indice peut apparaître :

- V : Travail au voisinage de pièces nues sous tension

- T : Travail sous tension (TST)

- N : Travaux de Nettoyage Sous Tension (NST)

- X : Opérations spéciales définies par une instruction de sécurité.

Attention, obtenir telle ou telle habilitation ne signifie pas les obtenir toutes, tout dépend de l’habilitation obtenue. L'habilitation B n'entraîne pas l'habilitation H (et réciproquement), mais l'habilitation BR inclut l'habilitation BS. Une habilitation BC ou HC n’entraîne pas l’attribution des autres types d’habilitation (B1, B2, BR, H1, H2). Une habilitation d’indice 1 ou 2 entraîne l’attribution des habilitations d’indice inférieur, exclusivement pour les opérations sur les ouvrages du même domaine de tension pour une même nature d’opérations.

 > Trouver des formations aux "habilitations électriques"

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation électricité

Finançable avec le CPF

Finançable avec le CPF

Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus