Dispositifs et démarches

DIF, CIF, VAE, alternance, comment s'y retrouver ?

Alternance Le 27 mars 2009

Il existe de nombreux dispositifs de formation professionnelle : droit individuel de formation, congé individuel de formation, valorisation des acquis de l'expérience, alternance... Voici les principaux modes de formations à connaître.

DIF, CIF, VAE, alternance, comment s'y retrouver ?

Congé Individuel de Formation (CIF) : Comme son nom l'indique le CIF est une période de congés pendant laquelle un salarié peut décider de suivre une formation sans qu'il n'y ait de rapport avec son métier. Pour y avoir droit, il faut justifier d'une ancienneté de 24 mois consécutifs ou non, et d'au moins douze mois dans l'entreprise. L'objectif du CIF est de permettre à tout salarié de changer de métier, de passer un diplôme, de faire du bénévolat associatif ou de préparer un concours.

Pendant ce congé, le contrat de travail est suspendu mais le salarié a le droit de réintégrer son poste à l'issue du CIF. Pour obtenir un CIF il faut adresser une demande écrite à son employeur en précisant bien la durée, les dates et le nom de l'organisme de formation. Parallèlement, il faut s'adresser à l'organisme paritaire agréé au titre du CIF compétent dont dépend l'entreprise qui vous emploie. Pendant la durée du CIF, le salarié touche entre 60 et 100% de son salaire de référence. En savoir plus

Droit individuel à la Formation (DIF) : Le DIF permet à tout salarié de se constituer un crédit d'heures de formation de 20 heures par an cumulable pendant six années (avec une limite de 120 heures). Pour en bénéficier le salarié doit avoir au moins un an d'ancienneté dans l'entreprise qu'il soit à temps complet ou à temps partiel. Le DIF n'est en revanche pas accessible aux salariés en CDD (à moins d'avoir travaillé quatre mois sur les douze derniers mois), aux apprentis et aux salariés en contrats de professionnalisation.

Le DIF est mis en place à l'initiative du salarié mais il doit obtenir l'accord de son employeur. Comme pour le CIF, la demande doit se faire par écrit en respectant des délais fixés par la loi. L'employeur peut refuser. Le choix de la formation peut se faire en fonction d'un accord de l'entreprise ou de la branche professionnelle. Quand il n'y a pas d'accord de ce type formations "difables" "sont les actions de promotion (celles permettant d'acquérir une qualification plus élevée) ou d'acquisition, d'entretien ou de perfectionnement des connaissances".

Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) : La VAE permet aux personnes (salariés, non salariés, demandeurs d'emplois, bénévoles...) de transformer leur expérience professionnelle en diplômes ou certifications. A condition de pouvoir justifier d'une expérience d'au moins une année continue ou non (depuis le 1er janvier 2017, Loi Travail). C'est généralement une démarche individuelle pour les personnes peu diplômées qui souhaitent capitaliser sur les savoir-faire acquis.

Obtenir une VAE est parfois très compliqué. Elle peut être réalisée à la demande de l'employeur ou du salarié. Les demandeurs d'emploi, en particulier les seniors, peuvent aussi en bénéficier. Selon votre situation il faut alors vous adresser au service public de l'emploi (si vous êtes demandeur d'emploi) au Fongecif ou à l'OPCA agréés (pour un congé VAE) ou au Conseil régional si vous êtes salarié. En savoir plus

Alternance : Le terme d'alternance regroupe deux dispositifs de formation différents (contrat de professionnalisation et contrat d'apprentissage). Leur point commun est l'alternance entre des périodes de formation (généralement à Afpa pour les apprentis) et des périodes sur le terrain en entreprise. L'alternance présente de nombreux avantages : elle permet de suivre une formation rémunérée, d'apprendre un métier de manière concrète en étant encadré par un tuteur, avec à la clé un diplôme (qui peut aller du CAP au Bac+5). A l'issue de la formation, les alternants sont très souvent embauchés dans l'entreprise d'accueil.

Le contrat d'apprentissage s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, il est fréquemment utilisé dans de nombreux secteurs comme le BTP, la Banque et les assurances, la grande distribution, la restauration... Il dure en général entre 1 et 3 ans. Les contrats de professionnalisation, également pour les 16-25 ans, permettent d'apprendre un métier pendant une durée de 24 mois. Pour les + de 26 ans il est en théorie possible de faire un contrat de professionnalisation pour faciliter le retour à l'emploi. Mais dans les faits cela reste assez rare. A noter enfin pour les travailleurs handicapés la limite d'âge ne s'applique plus depuis fin 2008.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation CIF

Assistant(e) en ressources humaines

avec IFOCOP
dans 8 localités

1200 h sur 8 mois

En centre/En alternance

Eligible CPF

BTS Assurance

avec Greta METEHOR Paris
Paris

960 h sur 1 année

En centre

Eligible CPF

Webmaster webdesigner diplômé

avec Pro-web31
Toulouse

4 mois (400 heures)

En centre/En entreprise/À distance/En alternance

Eligible CPF

Voir toutes les formations

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus