Dispositifs et démarches

10 règles à suivre pour réussir son stage

Stages Le 02 avril 2014

Si le stage découverte est indispensable pour bien s'orienter, le stage de fin d'études peut être déterminant et se transformer en premier emploi. D'où l'intérêt de suivre quelques règles de savoir-être pour réussir cet entrainement grandeur nature haut la main et marquer des points auprès de l'entreprise, qui sera peut-être la vôtre demain...

10 règles à suivre pour réussir son stage

Fini le temps des stages photocopieuses, le stagiaire est aujourd'hui un collaborateur à part entière dans l'entreprise. Les diplômés sont de mieux en mieux formés aux compétences spécifiques demandées par les entreprises et bien préparés à intégrer le monde du travail. Et si les "stages découverte" peuvent parfois être un peu en deçà des attentes des étudiants, les stages de fin de cursus peuvent quant à eux être déterminants pour le début de carrière.

"Dans nos écoles, 50% de nos étudiants transforment leur stage de fin d'étude en emploi" explique Isabelle Avignon, Responsable Relations Entreprises au Pôle Universitaire Léonard de Vinci, établissement d'enseignement supérieur atypique qui regroupe 3 écoles : EMLV - Ecole de Management Léonard de Vinci, ESILV - Ecole d'Ingénieurs Léonard de Vinci et IIM - Institut de l'Internet et du Multimédia. "Nos étudiants réalisent en moyenne 12 mois de stage, répartis sur l'ensemble de leur cursus. Le stage de fin d'études est particulièrement important. Et les étudiants ne s'y trompent pas car ils mettent du temps à faire leur choix parmi les offres de stage". Voici ses 10 conseils pour être sûr de réussir son stage.

1. Bien choisir son stage

C'est lors de l'entretien que vous en saurez plus sur le stage, c'est donc le moment de poser des questions. Si l'on a l'impression que l'entreprise ne sait pas trop ce qu'elle souhaite vous faire faire, que la mission n'est pas clairement définie, qu'elle ne correspond pas à l'annonce de stage ou à vos attentes, passez votre chemin car vous risqueriez d'être déçu, et surtout de perdre votre temps.

2. Eviter le piston

S'imposer dans une entreprise grâce à un proche est certes pratique mais cela n'est pas forcément bon : l'entreprise ne sait pas toujours quoi faire de vous et vous risquez de vous y ennuyer si elle n'a pas de réels besoins...

3. Se renseigner sur l'entreprise avant son arrivée

Il est indispensable de se renseigner sur l'entreprise, sur son histoire, sur son secteur d'activité, l'organigramme, le marché, les produits proposés... Tout cela se trouve en général sur le site institutionnel de l'entreprise. Connaître ces éléments est un gage de sérieux : cela montre votre intérêt pour l'entreprise et permet d'être opérationnel dès le départ.

4. Etre curieux

Beaucoup de choses ont déjà été défini lors de l'entretien d'embauche en stage. Mais les 48 heures qui suivent l'arrivée dans l'entreprise doivent permettre au stagiaire de mieux cerner sa mission. Poser des questions et se montrer curieux auprès de son maître de stage permet de savoir si on a bien compris l'objet du stage, ce sur quoi l'on va être jugé, la méthode de travail, le timing, la façon de faire...

5. Observer, apprendre et s'adapter

Quelles sont les habitudes de l'entreprise ? Des salariés ? Arrivent-ils tôt ou tard ? Comment s'habille-t-on ? Cela peut paraître bête mais adopter les codes de l'entreprise vous permettra de mieux vous intégrer... Etre en stage signifie ne plus être étudiant et adopter le comportement d'un salarié à part entière : être toujours ponctuel, ne pas "rater" une journée comme on raterait un cours...

6. Exprimer ses éventuelles difficultés

En cas de problème, attendez une semaine pour voir comment les choses évoluent car le maître de stage peut avoir une bonne raison de ne pas se soucier de vous : un dossier important à traiter, des réunions... Peut-être qu'il n'a pas compris votre attente ? Il faut donc en parler tranquillement, sans agressivité. Et si les choses ne s'améliorent pas après cela, il ne faut pas hésiter à demander conseil auprès de son école, qui peut intervenir pour recadrer les choses dans certains cas lorsque le stage ne répond plus aux objectifs pédagogiques de départ.

7. Se construire son réseau

Il est important de ne pas seulement rester entre stagiaires, avec son maître de stage ou avec les membres de son propre service. Il faut essayer d'aller vers les autres services, cela peut servir non seulement à mieux remplir sa mission mais aussi, à se faire connaître et ainsi à se faire recruter plus tard par l'entreprise.

8. Rester humble

Cela peut paraître saugrenu mais il est bon de rappeler qu'il faut veiller à ne pas "prendre les gens de haut". Le stagiaire est encore étudiant : il a certes des compétences mais il ne connaît pas tout et est là pour apprendre. Ainsi, les entreprises regrettent parfois le manque de modestie de certains élèves de très grandes écoles.

9. Faire un bilan du stage avant de partir

Le départ est l'occasion de faire un bilan avec le maître de stage : analyser ses points forts, ses axes de progrès... Et c'est aussi le moment d'évoquer ses futures disponibilités, surtout si l'on est en dernière année. Il ne faut pas non plus oublier d'aller saluer ses collègues et ceux des autres services pour laisser une bonne impression.

10. Faire le point après le stage

Il faut faire le point sur ce que le stage vous a apporté : contenu de votre mission, résultats obtenus... Car il s'agira ensuite de mettre à jour votre CV, ainsi que votre profil sur les réseaux sociaux (Viadeo, LinkedIn...).

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation Stage

Permis de conduire B

avec ECF Midi France
dans 2 localités

Finançable avec le CPF

DEUST Métiers des bibliothèques et de la documentation

avec Université Rennes 2 - Service Formation Continue
Rennes
Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus