Conseils d'experts

Le décrochage scolaire révélateur d'inégalités

Etudes et diplômes Le 17 décembre 2013

Chaque année, 200 000 Français sortent du système scolaire dont 48% ont un père ouvrier selon l'édition 2013 de l'étude "France, portrait social" de l'Insee.

Le décrochage scolaire révélateur d'inégalités

"Selon le code de l'Education, un décrocheur est un élève qui quitte un cursus de l'enseignement secondaire sans obtenir le diplôme finalisant cette formation" explique l'Insee. Les décrocheurs ne sont donc pas que des "sortants sans diplôme". Chaque année, en France, ils sont 200 000 à quitter le système scolaire dont 40 000 sans qualification ou avec seulement le brevet des collèges et 140 000 sans diplôme.

48% ont un père ouvrier
Les décrocheurs sont rarement issus de milieux favorisés. En effet, seulement 5% d'entre eux ont des parents cadres supérieurs. Il est donc évident que le milieu social influence le parcours scolaire des jeunes.
Selon l'étude, près de la moitié des décrocheurs ont un père ouvrier et quatre jeunes sur dix ont une mère qui n'a pas le Baccalauréat. Ces parents des milieux défavorisés ont généralement tendance à moins s'impliquer que les autres dans le suivi scolaire de leurs enfants.
Les décrocheurs sont souvent issus de familles nombreuses (29%vivent dans une famille de 4 enfants ou plus) à faibles revenus ou peu aisées. Or, il est évident qu'un environnement familial stable reste un pilier essentiel dans l'équilibre scolaire des jeunes.

Les problèmes personnels influent sur les études
En France, un tiers des décrocheurs abandonnent au lycée. Ils sont diplômés mais ne vont pas au bout de leur cursus. Pourtant, en sixième, ils ont un niveau comparable aux autres. Selon l'étude, ce sont souvent des jeunes confrontés à des évènements personnels difficiles au cours de leurs études. Un cinquième a dû faire face à des problèmes de santé ayant perturbé sa scolarité, 22% ont été confrontés à un décès, une maladie ou un accident grave survenu à un parent et 24% ont subi le divorce ou la séparation de leurs parents. Ces évènements ont forcément un impact sur le cursus scolaire des étudiants.

Qui sont les décrocheurs de l'Enseignement Ssupérieur ?

Parmi les 800 000 jeunes entrés en 6e en 1995, 62% ont obtenu le Baccalauréat et 87% se sont ensuite engagés dans l'Enseignement supérieur. En revanche, près d'un sur cinq en est sorti sans diplôme dont 5% issus d'un Bac Général et 40% issus d'un Bac Professionnel.
Outre le niveau scolaire ou le milieu social, l'obtention d'un diplôme de l'Enseignement supérieur dépend aussi des ressources des étudiants, d'après l'Insee. Les jeunes dont les parents ne peuvent contribuer au financement scolaire ont un taux de réussite beaucoup plus faible que ceux dont la famille peut payer les études. Ainsi, 46% des étudiants travaillent pour financer leurs études, faute de moyen. Or, le fait de travailler plus de 15 heures par semaine pénalise ces étudiants dans la réussite de leurs études. Ce qui prouve bien que les inégalités sociales influent fortement sur le système éducatif.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus