Conseils d'experts

"L'alternance, le meilleur moyen d'intégrer la vie professionnelle"

Etudes et diplômes Le 18 February 2011

L'ESTC (Ecole des Sciences et Techniques Commerciales) de Marseille forme des jeunes en alternance aux métiers du tertiaire. Depuis sa création en 2002, son objectif est de faire progresser ses élèves du statut d'étudiant à celui de salarié et ce, dans les meilleures conditions possibles. Pour ce faire, l'ESTC les accompagne au quotidien dans leur évolution scolaire et professionnelle, comme l'explique le Responsable Pédagogique Sébastien Gilleron.

"L'alternance, le meilleur moyen d'intégrer la vie professionnelle"

Pouvez-vous nous présenter l'ESTC de Marseille ?
L'ESTC a été créée en 2002 par deux directeurs Yohan Taxil et Jacky Portal, tous deux issus de la formation professionnelle. Ils ont créé l'ESTC pour véhiculer leurs valeurs par le biais de l'alternance. L'école a commencé par dispenser des BTS et, pour enrichir son catalogue de formations, elle a ensuite proposé des Licences et des Masters. Nous sommes spécialisés dans le domaine tertiaire, sur tous les postes clefs d'une entreprise, allant du commerce aux ressources humaines, en passant par la comptabilité, le marketing, la stratégie d'entreprise ou bien encore la gestion.

Quelles sont les modalités pour intégrer votre établissement ?
Nous nous appuyons sur les techniques utilisées par les cabinets de recrutement. Quand un élève souhaite intégrer l'ESTC, nous étudions tout d'abord son dossier scolaire. Puis, il passe différents tests (dont un de personnalité) qui divergent selon la filière vers laquelle il souhaite s'orienter. Enfin, un entretien avec un des deux directeurs de l'établissement est organisé afin de cerner réellement sa motivation et ses envies. Nous avons ainsi "une photographie" de son profil professionnel. Une fois que nous avons déterminé le profil du candidat, nous le positionnons en entreprise. Il faut savoir que plus de 85% des étudiants que nous acceptons à l'école, intègrent une entreprise avec laquelle nous collaborons. C'est la base même de l'alternance chez nous : nous n'envoyons pas un jeune contre son gré dans une entreprise qui ne lui conviendrait pas. Exercer une activité dans laquelle on s'épanouit représente le meilleur moyen d'optimiser sa carrière professionnelle.

L'ESTC met un point d'honneur à faire progresser ses élèves du statut d'étudiant à celui de salarié. Comment ?
Nous assurons un suivi personnalisé et régulier en entreprise pour accompagner et conseiller les étudiants dans le monde du travail. Cette démarche permet de tisser une relation privilégiée entre le jeune, son responsable professionnel et son tuteur pédagogique. Tout au long de l'année, différents entretiens sont prévus entre les trois intéressés. Ils ont pour objectifs de dresser un bilan de compétences du jeune salarié et de le guider dans son évolution professionnelle.
Mais la qualité du suivi n'est pas le seul atout dont nous disposons. En effet, l'ESTC n'a pas hésité à se doter d'une équipe pédagogique performante qui réunit tous les domaines de compétence. Ainsi, les étudiants ont l'opportunité de suivre des cours qui sont dispensés par des professeurs d'expérience mais aussi par des professionnels issus de grandes enseignes qui leur font partager leur vécu.

Quels outils avez-vous mis en place pour accompagner vos étudiants dans leurs recherches d'emploi ?
Nous organisons des réunions collectives qui sont animées par nos conseillers en formation sur les différentes techniques de recherche d'emploi. Des entretiens individuels sont également proposés. Ils ont pour objectifs d'améliorer le CV du candidat, le préparer aux entretiens de recrutement, en mettant l'accent sur les compétences qu'il a pu acquérir lors de ses expériences professionnelles passées.
Avoir déjà trouvé une entreprise ne représente pas un critère pour intégrer l'ESTC. En effet, nous privilégions l'état d'esprit du candidat, à savoir son dynamisme et sa détermination. Le rôle de l'équipe pédagogique est de l'accompagner dans sa recherche. Le cursus de chacun des membres de l'équipe constitue une réelle force puisque nous sommes quasiment tous issus de la formation professionnelle et de l'alternance. Nous en connaissons bien, par conséquent, les rouages et les difficultés rencontrées par nos jeunes. L'école fête bientôt ses 10 ans. Elle a su tisser un réseau d'entreprises fidèles chaque année. Ainsi, 80% de nos étudiants ont la chance d'intégrer des groupes de renom. Mais, il faut savoir que nous ne les positionnons pas comme des "jeunes", mais plutôt comme des futurs collaborateurs de l'entreprise. C'est aussi de cette manière dont nous les traitons au quotidien au sein de l'école.  

L'alternance constitue une véritable porte d'entrée sur le marché du travail...
Aujourd'hui, l'entreprise voit l'alternance avec l'ESTC comme un nouveau moyen de recrutement. Elle recherche des personnes évolutives. Pendant l'alternance, les jeunes sont "testés" et presque toujours, l'entreprise souhaite embaucher définitivement l'étudiant qu'elle a accueilli en alternance. Donc, si à la source même du recrutement, nous faisons bien notre travail, l'employeur proposera un CDI au jeune que l'on a placé.
Selon nos dernières statistiques datées du 31 décembre 2010, sur les deux classes de Master en Stratégie d'entreprise, 70% ont été embauchés en CDI au terme de leur alternance. La tendance se généralise effectivement. Aujourd'hui, l'ESTC réussit à trouver les bons profils qui vont satisfaire les entreprises. Elles se servent de plus en plus de l'école comme canal de recrutement.  

Vous dites vouloir transmettre des valeurs aux jeunes, quelles sont-elles ?
Elles sont au nombre de 5 : l'implication, l'intégration, la motivation, l'action et l'adaptabilité. Il faut être dynamique et s'investir dans le travail. Aujourd'hui, l'alternance constitue le meilleur moyen d'intégrer la vie professionnelle. Et, elle revient au goût du jour, si l'on peut dire, pour pallier au manque de main d'oeuvre qualifiée sur certains postes notamment dans les PME. Nous faisons comprendre au jeune que s'il fait deux ans d'alternance, et qu'il va consciencieusement au terme, il obtiendra non seulement un diplôme mais également une expérience professionnelle. Et, bien évidemment, face à un recruteur, l'expérience compte énormément. Si les étudiants s'en donnent les moyens, ils ont donc tout à y gagner.  

Pour conclure, quels sont les avantages d'intégrer l'ESTC de Marseille ?

Ce n'est pas pour rien que de plus en plus de grands comptes font appel à nous. En effet, ils nous sollicitent en raison de notre investissement et de la qualité des suivis que nous effectuons. Nous aidons également nos anciens étudiants à créer leur propre entreprise et nous aidons certains d'entre eux à effectuer des stages à l'étranger pour parfaire la maitrise d'une langue vivante... Nous travaillons sur la durée. Pour preuve, nos anciens élèves, en poste, sont aujourd'hui devenus des tuteurs. Ils sont les mieux placés pour témoigner de leur expérience et guider les étudiants. Au-delà du traitement de salarié que nous mettons en place, l'école laisse aussi beaucoup de place à "l'humain" puisque l'école est à taille humaine avec 297 élèves, répartis dans des classes dont l'effectif ne dépasse pas 22 étudiants.

L'engagement auprès de nos élèves se ressent également dans la vie associative de l'école. Jacky Portal et Yohan Taxil mettent un point d'honneur à créer une cohésion et une émulation de groupe. C'est pourquoi, chaque année, sont organisées différentes manifestations culturelles, humanitaires ou sportives dont le but est de renforcer les liens entre les élèves ou d'intégrer les nouveaux venus. Ainsi, nous mettons en place diverses activités comme du rafting, du karting, des sorties au théâtre, ou encore des actions en faveur des personnes handicapées ou des plus démunis... Cette série d'événements est conclue traditionnellement par le Gala de fin d'année. Au cours de cette soirée, une cérémonie réunissant les chefs d'entreprise, les partenaires, les professeurs et la famille, récompense les meilleurs étudiants et encourage les autres à suivre leur exemple. Selon nous, un élève qui se sentira bien à l'école, s'épanouira en entreprise, et inversement. Il est de notre devoir de sensibiliser les jeunes à certaines valeurs de la vie, qu'ils pourront appliquer plus tard en entreprise, lorsqu'ils seront managers...

Photo : L'équipe pédagogique de l'ESTC : (de droite à gauche) Jessica Chouiki (conseillère en formation), Sébastien Gilleron (Responsable Pédagogique) et Séverine Llopis (conseillère en formation).

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus