Conseils d'experts

La réforme de la formation professionnelle sur les rails

Formation continue Le 27 mars 2009

Un projet de loi sur la formation professionnelle sera présenté mi-avril par le gouvernement. Son principal objectif est de faciliter l'accès à la formation continue pour les salariés les moins formés, en particulier ceux des PME, les jeunes, les demandeurs d'emploi et les seniors.

Aujourd'hui, l'accès à la formation professionnelle continue reste très inégalitaire. Dans la continuité de l'accord national interprofessionnel de janvier 2009 sur la formation tout au long de la vie et la sécurisation des parcours professionnels, les choses pourraient bien changer. C'est en tout cas l'objectif premier du projet de loi qui sera examiné au printemps : ouvrir la formation professionnelle à 700.000 personnes qui n'en bénéficiaient pas facilement. Parmi eux 200.000 demandeurs d'emplois supplémentaires accèderaient ainsi aux dispositifs de formation.

> Vaste programme

Pour ce faire il sera difficile de faire l'impasse sur une profonde réforme des circuits de financements de la formation professionnelle. Les OPCA (les organismes collecteurs) devront ainsi revoir leur fonctionnement dans les deux ans en y mettant plus de transparence. Il en existe une centaine à l'heure actuelle, seule une dizaine pourrait subsister. C'est l'un des gros chantiers annoncés pour ce projet de loi avec la création d'un fonds de sécurisation des parcours professionnels (de 900 millions d'euros). Déjà prévu dans l'accord du 7 janvier 2009, ce FPSPP aura pour mission de contribuer au financement d'actions de "qualification et requalification des salariés et demandeurs d'emplois pris en charge par les OPCA".

Autre volet important du futur projet de loi, l'amélioration des outils de la formation et des nombreux dispositifs : le CIF (Congé Individuel de Formation) pourrait ainsi être élargi ; le DIF (Droit Individuel à la Formation) deviendrait transférable même après avoir quitté une entreprise ; et les contrats de professionnalisation seraient considérablement développés tout comme la VAE (Validation des acquis de l'Expérience).

> Parcours du combattant

Enfin, pour faciliter le "parcours du combattant" des personnes en quête de formation une meilleure orientation des salariés et des demandeurs d'emplois figure aussi au menu de ce projet de loi. Comment ? Peut-être par la généralisation du passeport formation, grâce également à la simplification du plan de formation et au bilan d'étape professionnel. Bref, un droit à l'information qui ne serait pas du luxe.

En attendant ce vaste projet de loi, les régions, qui contribuent déjà fortement à la formation professionnelle, redoutent d'être considérées comme des "tiroirs-caisses" dans ce projet. Une concertation est en cours, mais la réforme de la formation professionnelle est déjà sur les rails.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus