Formation diplômante

HEC perd la tête du classement Financial Times, oui mais...

Formation diplômante Le 07 décembre 2012

Après 6 ans à la tête du classement Financial Times des meilleures écoles de commerce, HEC vient d'être détrônée par une école espagnole. L'ESSEC perd carrément 9 places pour atterrir 19e. Un coup dur pour les deux écoles françaises. Mais d'autres "frenchies" commencent à se faire une place au sein du classement et sont en progression.

HEC perd la tête du classement Financial Times, oui mais...

Après Shanghai, QS World University Rankings ou The Economist, c'est au tour du Financial Times de sortir son classement des meilleures écoles au monde. Mais mauvaise nouvelle pour la France : après 6 années passées en première position, HEC s'est fait "piqué" sa place par l'espagnole IE Business School. Et la prestigieuse école n'est pas la seule à perdre son rang. L'INSEAD a perdu sa 3e place au profit de la London Business School (LBS). Mais le déclassement le plus important concerne l'ESSEC, qui passe de la 10e position à la 19e position.

De nombreuses écoles françaises progressent
Au final, une vingtaine d'écoles figurent au classement et 5 au Top 20. L'ESCP Europe passe de la 12e place en 2011 à la 10e en 2012, l'EM Lyon monte de la 20e à la 15e, l'ESC Grenoble grimpe de la 29e à la 21e place, l'Edhec grimpe du 32e rang au 25e, Euromed Management passe de la 35e place à la 31e... Dans le Top 50, Rouen Business School (52e), ESC Toulouse (53e), Skema Business School (53e), Audencia Nantes (55e), BEM Bordeaux et de nombreuses autres écoles françaises gagnent de 1 à 5 places dans le classement. A noter que cette année Télécom Business School (63e) ainsi que l'ESC Montpellier (68e) font leur entrée au classement. La plupart des écoles françaises sont donc en progression en 2012.

Une méthodologie spécifique
Seules les écoles accréditées EQUIS (European Quality Improvement System) et AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business) peuvent figurer au classement. Ces deux labels, le premier européen et le second américain, sont des certifications attribués aux écoles de commerce répondant à certains critères en matière de qualité. En d'autres termes, seules les meilleures écoles obtiennent ces précieux sésames.
Côté méthodologie, le classement FT se base sur plusieurs critères pour noter les écoles : le rang occupé dans les autres classements Financial Times sur les MBA, Executive MBA et Masters en management, les salaires des diplômés après trois ans de carrière, le pourcentage de femmes, de professeurs étrangers et de doctorants parmi les professeurs, le nombre de publications dans les revues spécialisées de catégorie A par des chercheurs et des professeurs...
 

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus