Conseils d'experts

Un Bac Pro en trois ans à la rentrée 2009

Etudes et diplômes Le 12 June 2009

Le Bac Professionnel change de formule et se préparera en trois ans au lieu de quatre à la rentrée 2009. Les deux années de BEP se verront remplacées par une seconde professionnelle. Une réforme du Ministère de l'éducation qui souhaite "élever le niveau de qualification des élèves".

Depuis 1985, contrairement aux autres cursus qui en comptent trois, quatre années d'études sont nécessaires pour obtenir un Baccalauréat Professionnel : deux années de BEP (Brevet d'Etudes Professionnelles) après la 3ème puis deux années supplémentaires en Bac Pro. Mais à partir de septembre 2009, les lycées professionnels proposeront les mêmes parcours que les lycées généraux et technologiques : une seconde, une première et une terminale.
Lancée par le Ministre de l'Education Xavier Darcos, la réforme fait partie d'un vaste plan de "rénovation de l'enseignement professionnel", qui vise à augmenter le niveau de qualification des élèves, et ainsi répondre au manque de main d'oeuvre qualifiée, notamment dans l'industrie. Expérimenté dès 2001 par 10.000 étudiants, le Bac Professionnel en trois ans semble donc avoir fait ses preuves.

> La filière courte maintenue
Exit le BEP, considéré par le gouvernement comme peu "intégrateur" sur le marché du travail, il laisse la place à une seconde professionnelle. Car selon les statistiques, moins d'un élève sur deux (soit seulement 46%) s'orientent vers la préparation d'un Bac Pro après l'obtention du BEP, alors que les perspectives d'insertion professionnelle sont plus élevées après un Bac Pro qu'un BEP seul.
Toutefois, la réforme n'exclut pas pour autant la filière courte. Le CAP reste en place, et sera considéré comme une "certification intermédiaire" incluse dans le parcours en trois ans. Ainsi, après la 3ème, les élèves pourront préparer un CAP en deux ans puis intégrer la vie active, ou suivre une première professionnelle jusqu'au Bac Pro, le tout en trois ans. Des passerelles entre Bac Pro et CAP, voie professionnelle, générale et technologique, et entre la voie scolaire et l'apprentissage sont également prévues afin de faciliter les changements d'orientation.

Le système scolaire se veut donc résolument plus souple pour offrir aux élèves les mêmes chances de réussites que dans les voies générales et technologiques. Et pour l'industrie, il constitue une garantie supplémentaire d'avoir une main d'oeuvre qualifiée et rapidement opérationnelle.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus