Conseils d'experts

5 métiers pour se reconvertir dans l’esthétique et le bien-être

Reconversion Le 31 juillet 2019

Les métiers de l'esthétique et du bien-être vous font les yeux doux ? Voici 5 métiers liés à l'univers de la beauté qui pourraient vous intéresser dans l'optique de votre reconversion professionnelle.

5 métiers pour se reconvertir dans l’esthétique et le bien-être

Vous souhaitez vous reconvertir dans les métiers de l’esthétique et du bien-être ? Le marché de la beauté se porte bien et les Français(es) sont toujours plus nombreux à porter une attention toute particulière à leur apparence. Ainsi, le secteur de l’esthétique offre bon nombre d’opportunités aux profils d’horizons divers qui souhaiteraient entreprendre une reconversion professionnelle. Aujourd’hui, les formations dédiées à l’esthétique sont diverses et peuvent s’adapter aux disponibilités de chacun, notamment grâce à l’avènement des formations à distance. Voici 5 métiers susceptibles de vous intéresser pour une reconversion réussie dans le domaine de la beauté et du bien-être.

Esthéticienne

La profession d’esthéticienne synthétise plusieurs métiers en un ! En effet, elle est amenée à pratiquer différents soins de beauté tels que : épilation, soins de peau, manucure, maquillage et même des massages tonifiants ou relaxants. Elle doit donc avoir une certaine polyvalence en termes de gestes techniques et également un bon sens relationnel étant donné que le contact avec la clientèle est permanent. L’esthéticienne doit aussi posséder des qualités propres au métier de vendeuse afin de conseiller les clients sur des produits de beauté. Elle évolue généralement dans un institut de beauté, mais elle peut aussi se mettre à son compte et travailler au domicile des clients (même s’il est conseillé d’acquérir plusieurs années d’expérience avant de voler de ses propres ailes). Des évolutions de carrière comme gérante d’un salon de beauté ou des spécialisations en manucure ou en maquillage sont notamment possibles.

Le BAC pro esthétique, le BTS des métiers de l’esthétique ou le CAP esthétique (accessible jusqu’à 30 ans) constituent trois voies courantes pour pouvoir devenir esthéticienne après une reconversion professionnelle. Des formations en présentiel ou à distance (pouvant aller de 9 mois à 3 ans en fonction de votre assiduité) vous permettront d’acquérir toutes les compétences et les qualifications nécessaires afin d’exercer en tant qu’esthéticienne.

Voir toutes les formations d’esthéticienne

Prothésiste ongulaire

La prothésiste ongulaire est une spécialiste de la manucure. Elle connait les ongles sur le bout des doigts et prodigue toutes sortes de soins dans le but de les mettre en valeur. C’est un métier très porteur et on trouve de plus en plus de prothésistes ongulaires dans des lieux prisés comme des salons de coiffure ou des galeries commerciales. La prothésiste ongulaire met à contribution différentes techniques afin d’embellir les ongles de sa clientèle. Elle peut ainsi les parer de vernis, de motifs ou de prothèses ongulaires. De la french manucure en passant par le nail art, la pose de faux ongles doit n’avoir aucun secret pour elle (ou pour lui). Le métier de prothésiste ongulaire exige une bonne dose de dextérité, de la créativité et un bon sens de l’accueil afin de pouvoir fidéliser la clientèle. La prothésiste-ongulaire doit également être vigilante vis-à-vis des règles d’hygiène afin d’écarter tout risque d’infections. Enfin, elle peut être amenée à vendre ses produits aux clients, c’est pourquoi un sens du commerce et des techniques de vente est vivement recommandé.

Il existe un certain nombre de formations pour devenir prothésiste ongulaire et revenir rapidement sur le marché du travail après une reconversion professionnelle. Si des cours en présentiel vous paraissent trop contraignants, il est possible d’accéder à des formations courtes à distance dans l'objectif d’acquérir en quelques mois les compétences nécessaires à l’exercice de cette profession en vogue.

Voir toutes les formations de prothésiste ongulaire

Coiffeur

Le secteur de la coiffure reste toujours un pilier dans la liste des métiers liés à l’esthétique et à l'apparence. Le coiffeur est le spécialiste des cheveux : lavage, coupe, séchage et modification de la couleur des cheveux sont les missions quotidiennes du coiffeur. Il intervient sur la chevelure du client en fonction de sa morphologie et de sa demande initiale. Tous ces gestes et techniques professionnels doivent concourir à la satisfaction du client afin de le fidéliser et d’en faire un habitué.

Outre des compétences techniques comme la précision et la dextérité, le coiffeur ou la coiffeuse doit avoir le sens du contact client et s’adapter à la diversité des profils susceptibles de franchir les portes du salon de coiffure. Ce côté relationnel est d’autant plus important que le coiffeur peut aussi endosser la casquette de vendeur en proposant aux clients divers produits, soins et services. Si le coiffeur travaille le plus souvent dans un salon de coiffure, il a également la possibilité d’exercer en indépendant en tant que coiffeur à domicile. Il devra alors se constituer un réseau suffisamment important pour pouvoir vivre convenablement de son métier. Avec de l’expérience, et s’il le désire, le coiffeur pourra être tenté d’ouvrir son propre salon de coiffure ou bien élargir ses compétences avec des spécialisations comme posticheur ou barbier.

Le CAP coiffure et le BP coiffure sont deux voies incontournables pour devenir coiffeur ou coiffeuse. À cela vient s’ajouter le BTS métiers de la coiffure depuis 2014. Aujourd’hui, vous avez la possibilité de suivre des formations de coiffeur à distance qui vous permettront d’acquérir les compétences techniques indispensables à l’exercice du métier de coiffeur.

Voir toutes les formations de coiffeur

Maquilleuse

La maquilleuse a un rôle central dans le secteur de l’esthétique. La grande majorité du temps, l’objectif de la maquilleuse est de sublimer un visage grâce à l’utilisation maîtrisée de produits cosmétiques : fond de teint, rouge à lèvres, fard à paupières sont autant d’outils de travail utilisés par la maquilleuse afin d’embellir un visage. Dans certains secteurs comme le théâtre ou le cinéma, le but poursuivi par la maquilleuse sera tout autre : enlaidir ou faire vieillir le visage d’une personne pourra ainsi faire partie de ses missions. Si les environnements de travail sont divers, c’est bien dans un institut de beauté que la maquilleuse est le plus souvent amenée à exercer sa profession. Parmi les compétences attendues de la maquilleuse, on peut citer la créativité, l’habileté, la patience, ainsi qu’un très bon relationnel. La pédagogie est également de mise étant donné que la maquilleuse conseille ses clients en fonction de leurs besoins et de leur type de peau. Ces conseils personnalisés sont d’autant plus importants qu’ils participent grandement à la satisfaction de la clientèle et donc à leur fidélité. Enfin, comme un certain nombre de métiers relatifs à l’esthétique, la maquilleuse est amenée à vendre des produits à ses clients, elle devra donc les connaître suffisamment pour qu’elle puisse les mettre en valeur tout en faisant en sorte qu’ils correspondent exactement aux besoins de sa clientèle.

Plusieurs formations tournées vers l’esthétique amènent à la profession de maquilleuse. C’est le cas notamment du CAP esthétique qui peut aujourd’hui se faire à distance. Une façon d’évoluer à son rythme en fonction de son emploi du temps.

Voir toutes les formations de maquilleuse

Vendeuse en parfumerie ou cosmétique

Le secteur de la vente a toujours le vent en poupe et le domaine de l’esthétique n’échappe pas à la règle. Spécialisée dans la vente de parfum, de maquillage et autres produits esthétiques, la vendeuse en parfumerie et cosmétique travaille généralement dans une parfumerie ou dans un institut. L’une des missions phares de la vendeuse en produits de beauté est d’informer et de conseiller les clients sur les nombreux produits mis en vente afin de déclencher un acte d’achat.

Une parfaite connaissance des produits est requise de façon à pouvoir apporter de précieux conseils aux clients et de les orienter vers le produit qui correspond le mieux à leur profil ou à leurs problématiques. Par ailleurs, il est préférable d’avoir un odorat développé afin de saisir les subtilités des différents parfums qui pourront être proposés au client. La vendeuse en parfumerie représente l’image de la boutique par sa simple présence, il est donc important d’avoir une excellente présentation. Souriante, avenante et à l’écoute des clients, cette professionnelle de l'esthétique s’occupe également de la mise en valeur des produits, de la gestion des stocks et de la réception des commandes. Gérant la relation client de A à Z, elle est aussi chargée de l’encaissement des produits de beauté.

Concernant les formations de vendeuse en parfumerie ou cosmétique, deux formations se distinguent actuellement sur le marché du travail. Il s’agit encore une fois de l'incontournable CAP esthétique cosmétique parfumerie et du BTS esthétique cosmétique parfumerie. Des formations en présentiel ou à distance vous permettront d’acquérir tout le savoir-faire et le savoir-être indispensables à l’obtention de ces diplômes.

Voir toutes les formations de vendeuse en parfumerie ou cosmétique

Crédit : Getty/Hispanolistic

Partager sur

Facebook Twitter Linkedin Viadeo

Trouver votre formation Esthétique

Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus

Haut de page