Formation diplômante

Les stages étudiants bientôt mieux encadrés ?

Formation diplômante Le 24 mai 2013

Elargir le cadre des stages étudiants tout en évitant "les effets d'aubaine" et "les abus", tel est l'objectif de la Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso qui présentait son projet de loi jeudi 23 mai à l'Assemblée.

Les stages étudiants bientôt mieux encadrés ?

L'actuel projet de loi sur la recherche et l'enseignement supérieur prévoit quelques aménagements concernant les stages étudiants, entre élargissement des possibilités et meilleur cadrage. Ils pourront en effet être réalisés en milieu professionnel et non plus seulement en entreprise, ce qui inclut désormais le secteur associatif et les administrations publiques.
Selon la ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso, le recours au stage est actuellement "très déséquilibré" puisqu'il concerne "principalement les étudiants en fin de cursus, et très peu d'étudiants en premier cycle à l'université". La ministre a donc indiqué vouloir développer le recours aux stages dès la licence (en 3e année), précisant que les offres de stages deviendront "l'un des critères qualitatifs pour l'attribution des dotations d'Etat" aux établissements.

La fin du recours abusif aux stages ?
De plus, le gouvernement compte bien en finir avec les abus. Exemple dans le secteur de la publicité, qui emploie entre 10% et 15% de stagiaires et n'hésite pas à les employer en dehors de cursus de formation et pour des durées dépassant parfois les six mois. Pour lutter contre "ces emplois déguisés", la ministre compte limiter la durée des stages à six mois, comme le prévoyait la loi Cherpion. Cette mesure n'a cependant jamais été appliquée faute de décret...
Gratification obligatoire dans tous les cas, dispositif autre que le rapport de stage, "volume pédagogique minimal de formation"... Ces mesures devraient permettre de mieux encadrer les stages et limiter le recours systématique aux stagiaires dans certains secteurs. Car les stages "ne peuvent pas avoir pour objet l'exécution d'une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent de l'entreprise" a rappelé Genevieve Fioraso. 

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus