Conseils d'experts

Les études à l’étranger, un passeport pour l’emploi selon les Français

Etudes et diplômes Se former à l’anglais Le 04 septembre 2015

91% des Français pensent qu'avoir fait des études à l'étranger augmentent les chances de trouver un emploi. 48% des parents seraient d’ailleurs prêts à se sacrifier pour offrir à leur(s) enfant(s) l’opportunité de partir étudier à l’étranger selon une enquête, et ainsi leur promettre un meilleur avenir professionnel.

Les études à l’étranger, un passeport pour l’emploi selon les Français

Pour les Français, faire des études à l’étranger permet incontestablement de trouver du travail selon une enquête de Transferwise, service de transfert d’argent à l’international. 91% des Français pensent en effet qu’elles augmentent les chances de trouver un emploi.

Les pays anglo-saxons prisés

Ainsi, 95% des parents laisseraient leurs enfants faire leurs études à l’étranger. Une envie partagée par les étudiants puisque 79% des étudiants français manifestent un fort intérêt pour cette option et 68% ont même la ferme intention de sauter le pas et d’étudier hors de nos frontières.

Les pays anglo-saxons font partie des destinations plébiscitées. Parmi eux : les Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Australie. Les étudiants envisagent également comme pays d’accueil possible l’Espagne tandis que les parents lui préfèrent l’Allemagne.

Un visa pour l’emploi

77% des parents craignent même que leur progéniture ne trouve pas de travail si elle ne maîtrise pas une seconde langue, et 63% estiment qu’une expérience scolaire à l’étranger contribuerait à améliorer les compétences linguistiques de leurs enfants.

Au-delà de l’avenir professionnel, l’enrichissement culturel est également une raison valable d’étudier ailleurs qu’en France. 67% des parents pensent qu’étudier hors de leurs frontières est l’occasion d’élargir et de construire leur propre vision du monde.

Un « sacrifice » financier envisageable

Face à cet engouement, le financement du projet d’études (67%) est source d’inquiétude avant même la barrière de la langue (42%) pour les étudiants. L’éloignement et le mal du pays sont tout de même redoutés par 38% d’entre eux.

En dépit des coûts, 75% des parents souhaiteraient que les enfants partent étudier à l’étranger et 48% seraient même prêts à « se sacrifier » pour leur offrir cette opportunité. Par sacrifice, ils entendent aller jusqu’à dépenser 300 à 500 euros par mois pour couvrir les frais quotidiens de leur progéniture à l’étranger.

(503 parents et 803 étudiants interrogés entre le 20 et le 28 juillet 2015)

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation anglais

Finançable avec le CPF

Anglais sur mesure

avec Formaland
Paris

Finançable avec le CPF

Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus