Conseils d'experts

Les diplômés d'université bien insérés sur le marché du travail

Etudes et diplômes Le 19 December 2013

30 mois après l'obtention de leurs diplômes en 2010, les titulaires de DUT, licence professionnelle et master de 81 universités françaises sont globalement bien insérés, malgré des disparités selon les filières. Et dans plus de 90% des cas, ils occupent des emplois stables et à temps plein.

Les diplômés d'université bien insérés sur le marché du travail

Selon les résultats de la 4e enquête sur l'insertion professionnelle des diplômés de l'université, le taux d'insertion des diplômés des universités, qui accueillent 62,5 % des étudiants, est plutôt élevé : 90% de taux d'insertion pour les masters, 91 % pour les licences professionnelles, 88 % pour les D.U.T. 
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le taux d'insertion des diplômés d'universités est donc proche de celui des jeunes issus des écoles d'ingénieurs et de commerce (96 % en écoles d'ingénieurs selon l'enquête Insee Formations et Emploi 2013 et 93% en écoles de commerce).

Quelques disparités selon les filières et les diplômes
Sans surprise, on retrouve les meilleurs taux d'insertion dans les domaines suivants : l'informatique (97%), les mathématiques (95%), les filières génie civil, génie des procédés ou l'électronique (94%). Certaines filières comme les sciences humaines et sociales montrent des taux moindres, quoique relativement satisfaisants (88%). L'histoire-géographie a l'un des plus bas taux avec 85%. La ministre de l'Enseignement Geneviève Fioraso a indiqué vouloir travailler sur ces formations et leurs débouchés. Il aurait été intéressant toutefois de connaître le nombre d'étudiants décrocheurs par matière et leur parcours par la suite. 

Par ailleurs, les taux d'insertion ne différent que de quelques points entre les trois diplômés observés. Toutefois, le DUT présente un taux quelque peu inférieur (88%) comparé à la Licence Pro (91%) et le Master (90%). Mais cela s'explique par le fait que 87% des étudiants en DUT poursuivent leurs études contre 38% en Master et seulement 26% en licence pro. Une poursuite d'études qui vaut le coup puisque le salaire mensuel net médian des emplois à temps plein des diplômés en Master est le plus élevé : il s'élève à 1900€ contre 1600€ pour les Licences Pro et 1460 pour les DUT.

Enfin, au grand classement de l'insertion, certaines facs présentent un taux d'insertion bien au-dessus de la moyenne nationale de 85% : l'Université Paris 1 avec 98%, l'Université de Corse avec 96%, l'Université Toulouse 2 avec 95%, Chambéry avec 94%, Lyon 2 avec 91%, ou Cergy Pontoise avec 89%... 

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus