Formation professionnelle

Comment rebondir après un décrochage scolaire ?

Formation professionnelle Le 27 septembre 2013

Chaque année en France 150 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplômes. Le décrochage scolaire se définit comme l'abandon de l'école avant 16 ans, âge limite de scolarité obligatoire, ou comme l'arrêt des études avant l'obtention d'une qualification, explique Barbara Muntaner, rédactrice en chef de jcomjeune.com, le site du CIDJ.

Comment rebondir après un décrochage scolaire ?

"Le décrochage scolaire ne touche pas que les mauvais élèves. Que vous soyez lycéens ou étudiants, en alternance ou à la fac, vous pouvez tout à fait être confronté à un mauvais choix d'étude ou un manque de motivation. Si c'est le cas, il ne faut surtout pas en avoir honte. Quelle que soit votre situation, plusieurs solutions de réorientation s'offrent à vous.

  • Pour les jeunes qui ont abandonné leurs études sans diplômes et depuis longtemps, il est possible de se faire aider auprès de différentes structures comme les C.I.J (Centre d'information jeunesse), les CIO (Centre d'information et d'orientation) ou les missions locales de votre région. Les écoles de la deuxième chance (E2C), les lycées intégrables ou lycées différents, sont également une solution pour les jeunes sortis du système scolaire depuis longtemps. Ces établissements proposent des parcours individualisés et des cours adaptés pour les aider à s'insérer sur le marché de l'emploi.
  • Pour les étudiants qui décrochent à l'université en début ou en cours d'année, il est possible de se réinscrire l'année suivante dans un autre cursus de la même université. Les crédits acquis sont alors conservés. Les possibilités de réorientation en fin de premier semestre sont aussi très nombreuses. Il suffit de remplir un dossier et une commission prend ensuite la décision de savoir si oui ou non, l'étudiant peut reprendre une licence au second semestre. Sinon, les réorientations vers un DUT ou un BTS sont assez courantes. Certains établissements ont d'ailleurs signé des accords avec les facs pour permettre aux étudiants de bifurquer sans perdre leur année d'étude.
  • Pour ceux qui veulent quitter l'enseignement supérieur (BTS ou DUT) ou qui veulent abandonner la filière choisie, rien ne les empêche de s'inscrire à nouveau l'année suivante en Admission Post Bac, même 2 ans après le Bac. Par contre, il faut s'y prendre en février ou mars pour les inscriptions. Sinon, la "2e rentrée" de l'alternance qui a lieu en janvier, est peut-être la solution.
  • Pour ceux qui échouent en prépa, qu'elle soit littéraire, scientifique ou économique, il est possible de se réorienter vers une première, deuxième ou troisième année de licence (L1, L2, L3) sans repartir à zéro. Pour plus d'informations, s'adresser au SCUIO (Service commun universitaire d'information et d'orientation) de la fac en question."

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus