Conseils d'experts

Boom des formations mixtes et du coaching

Métiers qui recrutent Le 20 avril 2012

Une enquête de l'Observatoire Cegos menée dans plusieurs pays d'Europe dont la France révèle que les formations mêlant présentiel et e-learning dites "mixtes" ont la côte auprès des salariés. Ceux-ci sont également plutôt satisfaits des dispositifs de formation et la considèrent comme une source d'épanouissement. La formation classique a donc de beaux jours devant elle, même si de nouvelles tendances apparaissent...

Boom des formations mixtes et du coaching

La formation, source d'épanouissement
Selon l'enquête de Cegos, 93% des salariés sont satisfaits des formations reçues et 36% se disent même très satisfaits. C'est notamment le cas des Français. L'une des explications de Cegos est que 36% des salariés français sont à l'initiative de leur formation, c'est donc un projet dans lequel ils sont impliqués personnellement. Mais pourquoi se forment-ils ? Tout d'abord pour s'épanouir sur le plan professionnel et personnel (65%) selon les dires des salariés. Les DRH, à 64%, pensent eux que leurs employés souhaitent avant tout bénéficier d'une promotion ou d'une augmentation de salaire.
Quelle que soit les raisons, les salariés apprécient d'avoir accès à la formation et utilisent celle-ci. Cependant, cet écart de perception peut amener "des malentendus dans l'utilisation des dispositifs d'accès à la formation" souligne Mathilde Bourdat, responsable de l'offre "management de la formation" chez Cegos.

Le mélange présentiel/e-learning plaît
Concernant les méthodes d'apprentissage, le présentiel (les formations en salle) reste le format d'apprentissage le plus apprécié de tous, avec un taux de satisfaction de 95%. La formation à distance est quant à elle en recul de 2 points par rapport en 2011, avec 43% d'utilisateurs. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, les formations à  distance (100% ou mixte) n'intéressent pas que les jeunes et les cadres mais plutôt les ouvriers/employés qui apprécient les formations via tablettes ou mobiles.
Bon compromis, les formations mixtes, qui allient les deux, connaissent un véritable boom (+ 8 points en 2 ans). L'utilisation des différentes modalités pédagogiques rend les projets de formation et l'apprentissage plus pertinents et plus efficaces. 
Toutefois, les nouveaux outils du type wiki, podcast ou "communauté de pratiques", encore en phase expérimentale dans les entreprises, ne suscitent pas l'engouement.

Le mentorat et le coaching plébiscités
La plus forte progression vient du tutorat et du coaching dont la pratique, selon Cegos, passe de 35% à 47% cette année. "Le tutorat est une  possibilité qui intéresse de plus en plus d'entreprises" explique Laurent Reich, Manager en ingénierie pédagogique chez Cegos. "Nous le constatons quotidiennement via de nombreux appels d'offres pour sélectionner des tuteurs, les former ou plus largement définir une politique tutorale. En France tout particulièrement, les accords Séniors incitent à recourir à des tuteurs pour capitaliser sur les savoirs et les transmettre aux nouveaux embauchés".

> Points de vue comparés de 2 800 salariés et de 600 DRH/Responsables de Formation.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus