Conseils d'experts

Un chômeur sur deux sans emploi après une formation

Formation continue Le 28 juin 2013

D'après l'enquête annuelle publiée par Pôle Emploi, les hommes de 25 à 29 ans retrouvent un travail plus facilement que les femmes. Malgré les efforts fournis pour renforcer l'accès à l'emploi, les reclassements s'avèrent plus difficiles qu'en 2011.

Un chômeur sur deux sans emploi après une formation

Six mois après la fin d'une formation, un demandeur d'emploi sur deux est toujours au chômage, d'après l'enquête "Sortants de formation 2012" réalisée par Pôle Emploi. Avec un taux de retour à l'emploi chutant de 4,6 points en 2012, les reclassements des chômeurs s'avèrent plus difficiles qu'en 2011, surtout s'ils ont suivi des formations non financées par Pôle emploi. Sur les 3 500 demandeurs d'emploi ayant répondu à l'enquête, 70% ont réussi à trouver un poste dans les six premiers mois après leur formation mais seulement 45% l'ont conservés. L'accès à l'emploi est peut-être renforcé, mais les postes trouvés sont moins durables, précise l'étude. En un an, la part des demandeurs d'emploi formés qui ont retrouvé un poste durable, a également diminué (68,8% en 2012 contre 73,9% en 2011). Et seulement trois contrats sur dix ont été signés en CDI en 2012 ce qui, bien sûr, ne favorise pas le reclassement sur la durée.

Un retour à l'emploi inégalitaire

De manière générale, quel que soit le type de formation suivi, les hommes retrouvent un emploi plus fréquemment que les femmes, en particulier les jeunes. En effet, 50,3% des hommes sont en emploi six mois après leur formation contre 39,9% des femmes. Les reclassements les plus fréquents sont surtout observés chez les hommes âgés de 25 à 29 ans puisqu'ils sont 62,8 % à retrouver un poste suite à une formation financée par pôle Emploi. A l'inverse, les reclassements les plus difficiles concernent bien sûr les femmes âgées de plus de 50 ans : seulement un quart d'entre-elles parviennent à retrouver un emploi après une formation.
Le manque d'expérience professionnelle est aussi un facteur défavorable au retour à l'emploi. Les personnes ayant multiplié les emplois auparavant, sont bien sûr celles qui se reclassent le mieux en effet (47.4% contre 35.4% sans expérience).

La qualité des formations satisfaisante
Pour ce qui est de la satisfaction des demandeurs d'emploi sur les formations effectuées, le retour est plutôt positif : 71,1% des individus interrogés se disent satisfaits de la qualité de la formation suivie. Ils jugent également qu'elle les a aidé ou les aidera très certainement à retrouver un emploi par la suite. Autre enseignement de l'étude, au moment de l'entrée en formation, 84,7% des demandeurs d'emploi ont déclaré avoir un projet bien déterminé : évoluer professionnellement, trouver un emploi dans un autre domaine, créer une entreprise. Ainsi, pour plus de huit personnes sur dix, la formation effectuée a répondu à leurs attentes.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus