Conseils d'experts

Des propositions concrètes pour améliorer la formation

Formation continue Le 23 December 2011

Après 40 de formation professionnelle, l'heure est au bilan. Et c'est le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) qui s'en charge dans son dernier rapport. Dressant un tableau des forces et des faiblesses du système, il fait également 24 recommandations au gouvernement destiné à l'améliorer, pour en faire profiter au maximum salariés et entreprises.

Des propositions concrètes pour améliorer la formation

A l'heure actuelle, l'Europe ne peut plus laisser de côté la formation professionnelle, que ce soit pour une question de compétitivité économique ou de promotion sociale des salariés. Le système de formation français fut souvent l'objet de critiques. Jugé trop compliqué, mal utilisé, il présente pourtant de sérieux atouts selon le rapport du CESE. La réforme de 2009 a largement contribué à corriger ses faiblesses et lui a notamment permis de mieux adapter la formation au marché du travail.

Atouts et faiblesse du système actuel
Le système de formation comporte, entre autres atouts, celui de reposer sur des financements conséquents et un principe de mutualisation. Il donne également un rôle important aux partenaires sociaux et "accorde une place croissante à l'individualisation du droit à la formation en cherchant à rendre le salarié acteur de sa formation" explique le CESE. 
Principaux reproches : "la formation reste insuffisamment utilisée comme outil de sécurisation des parcours professionnels, l'offre de formation demeure peu régulée, le financement complexe et la gouvernance toujours problématique" souligne le CESE. D'où une inégalité d'accès entre les demandeurs d'emploi, les salariés des petites entreprises et ceux des grands groupes.

Les axes d'améliorations possibles
Les mesures prises lors de la réforme ont donc contribué à lutter contre ces inégalités avec en particulier, la création du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels au profit des salariés les moins qualifiés et des demandeurs d'emploi. Et selon le CESE, la prochaine mise en oeuvre de la réforme des OPCA devrait également améliorer cette situation. Grâce à la réforme de 2009, on constate une meilleure articulation entre la formation professionnelle initiale et continue avec la création du service public d'orientation tout au long de la vie professionnelle. 

Les recommandations du CESE
Le CESE fait donc 24 recommandations destinées à améliorer, qui s'inscrivent dans 4 grandes thématiques : 

- mieux articuler formation initiale et continue, 
- accroître l'efficacité et la qualité du système de formation professionnelle
- faire de la formation un outil de sécurisation des parcours professionnels
- renforcer la gouvernance et le pilotage stratégique.

L'enjeu ? Faire du plan de formation en entreprise un outil stratégique pour les services RH et améliorer l'accès à la formation dans les petites et moyennes entreprises.






Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus