Dispositifs et démarches

CPF : faire un bilan de compétences est-il toujours possible ?

Bilan de compétences Le 23 février 2015

Le bilan de compétences ne fait pas partie des formations éligibles au Compte Personnel Formation. Un coup dur pour les centres de bilans mais qui ne signifie pas pour autant la disparition du dispositif : salariés et demandeurs d’emploi pourront toujours en faire la demande, hors CPF. Explications sur les conséquences de la réforme et sur l’avenir du bilan de compétences par Marie Dordain, Coordinatrice pôle bilan de compétences / Psychologue du travail à l’INFREP, centre spécialisé dans le bilan de compétences.

CPF : faire un bilan de compétences est-il toujours possible ?

Peut-on toujours faire des bilans de compétences avec le CPF ?

Depuis la réforme et l’arrivée du CPF, le bilan de compétences est toujours finançable. Certes, il ne l’est plus par le DIF qui est remplacé par le CPF, et ce dernier ne finance que des formations éligibles (formations qualifiantes et diplômantes, VAE, remise à niveau…) dont le bilan de compétences ne fait pas partie. Cependant, le BdC pourra toujours être financé par les Fongecif ou les OPCA.

infrepDordainMariePour le salarié, il y a deux possibilités :

- soit le salarié fait une demande de bilan de compétences sans en informer son employeur pour une formation hors temps de travail (HTT).

- soit le salarié fait une demande à son employeur pour un bilan sur le temps de travail.

Le financement du bilan de compétences sera pris en charge soit par l’OPCA soit par l’employeur sur le plan de formation interne.

Les demandeurs d’emploi doivent s’adresser au Pôle Emploi et demander une prise en charge AIF (Aide Individuelle à la Formation) afin effectuer un bilan de compétences.

Cependant, le Pôle Emploi peut refuser la prise en charge. Dans ce cas, le demandeur d’emploi est souvent orienté vers une autre prestation.

Certains centres craignaient une baisse significative de leur chiffre d’affaires à l’arrivée du CPF, le BdC ne faisant pas partie des formations éligibles. Etes-vous aussi pessimiste ?

Non, loin de là. Le DIF représentait environ 30% de notre activité à l’Infrep. Désormais, les salariés passent majoritairement par l’OPCA (Fongecif ou autres) et il y a aussi des prises en charges employeurs qui sont encore réalisées. A long terme, peut être que ça amènera une baisse de l’activité mais pas à ce jour il est trop tôt, nous ne voyons pas de différence. Aujourd’hui, Le planning de nos deux psychologues du travail est complet jusqu’à fin avril.

Vous dites « il faudra passer par l’OPCA ». Concrètement, quelles sont les démarches à entreprendre pour le salarié ?

D’abord, il faut prendre contact avec son OPCA. L’OPCA est définit par sa branche d’activité, par exemple : Uniformation est l’OPCA de l’économie sociale, UNIFAF de la branche sanitaire, ANFA de la branche de l’automobile... C’est lui qui fournit ensuite la démarche à suivre au salarié : dossier à remplir, comment choisir son centre de bilan, délai de réponse, etc… Il faut d’ailleurs bien vérifier que le centre de bilan choisi est habilité par L’OPCA car tous les centres ne sont en effet pas agréés. Puis, le salarié prend contact avec 2 ou 3 centres pour un premier rendez vous d’accueil gratuit et sans engagement.

Ce premier rendez permet de faire le point sur les attentes de la personne, de rencontrer un conseiller, de faire un devis, de parler du planning prévisionnel, et de la démarche bilan de compétences.

Comment se déroule un bilan de compétences ?

Le Bilan de compétences permet de faire un point sur sa vie professionnelle, d'analyser ses compétences, ses aptitudes et ses motivations. Il pourra vous aider à définir un projet professionnel cohérent ou valider un projet de formation.

Un bilan de compétences est pris en charge dans la limite de 24 heures. L’Infrep propose 24 heures de face-à-face individuel avec un psychologue du travail. Les séances sont réparties sur 3 mois et le bilan de compétences est découpé en 3 phases :

- Une phase préliminaire qui permet de valider l’analyse de la demande,

- Une phase d’investigation qui permet de travailler les aptitudes, les intérêts professionnels, les motivations, les valeurs, la personnalité, les compétences et de mettre en place un projet de reclassement, reconversion, évolution etc…

- Une phase de conclusion qui permet de finaliser le projet, mettre en place un plan d’action et de remettre un document de synthèse à la personne.

Le bilan de compétences ne sert pas seulement à faire le point sur ses compétences, mais il sert aussi à faire le point sur ses intérêts professionnels et l’aider à travailler sur un projet réaliste et réalisable.

Les salariés doivent-ils avoir l’autorisation de leur employeur pour faire un bilan ?

Si la formation a lieu hors temps de travail, l’autorisation de l’employeur n’est pas nécessaire. Si la formation a lieu pendant le temps de travail, l’employé doit demander une autorisation d’absence à son employeur. Dans ce cas, le bilan de compétences peut être pris en charge par son OPCA ou par l’entreprise dans le cadre du plan de formation interne. Dans les deux cas le salarié doit par le biais d’un courrier argumenté sa demande et sa motivation.

www.infrep.org

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation CPF

Préparer le Certificat Voltaire (éligible CPF)

avec Les Mots en Seine ®
Conflans-Sainte-Honorine

Finançable avec le CPF

Finançable avec le CPF

Anglais pour adulte débutant (éligible CPF)

avec Capcours
dans 2 localités

Finançable avec le CPF

Voir toutes les formations

Les formations associées à cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus