Dispositifs et démarches

A qui s’adresse la VAE ?

VAE Le 26 juin 2015

La Validation des Acquis de l’Expérience est le dispositif idéal pour les personnes souhaitant faire reconnaître leur(s) expérience(s) et les faire valider par un diplôme ou une certification.

A qui s’adresse la VAE ?

Elle s’adresse à toute personne justifiant d’une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim…), bénévole, non salariée, de volontariat ou syndicale ou ayant exercé une fonction politique (conseiller municipal, conseiller général ou conseiller régional), souhaitant demander la validation des acquis de son expérience. La VAE est possible si les expériences ont un rapport direct avec le diplôme ou le titre visé, quels que soient les diplômes précédemment obtenus. Depuis le 1er janvier 2017, consécutivement à l'entrée en vigueur de la Loi Travail, le demandeur doit justifier d'une année d’activité, continue ou non (auparavant, la durée minimale était de trois ans). A titre d’exemple, l’épouse d’un artisan ou d’un chef d’entreprise, en charge de la gestion administrative, de la comptabilité, ou de la relation client peut faire valoir son expérience en vue d’obtenir le BTS assistant de gestion PME PMI.

Les demandeurs d’emploi peuvent entamer une démarcher de VAE avec le soutien de Pôle d’Emploi. Ils peuvent bénéficier d’une aide financière s’ils sont inscrits à Pôle Emploi, qu’ils soient indemnisés au titre de l’ARE (Allocation de Retour à l’Emploi) ou non indemnisés, s’ils justifient d'un an d’expérience professionnelle salariée au minimum, non salariée ou bénévole en lien avec la certification visée.  Cette aide a pour objectif de faciliter l’accès des demandeurs « à des emplois identifiés au niveau territorial ou professionnel par l’obtention totale ou partielle d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification professionnelle inscrits au RNCP. »

Les salariés justifiant de la durée d’expérience requise peuvent entrer dans un dispositif de VAE. Dans ce cas, la VAE peut se faire dans le cadre du plan de formation de l’entreprise ou d’un congé spécifique : c’est le congé pour validation des acquis de l’expérience (24 heures de temps de travail - consécutives ou non). Une convention doit être conclue entre l’employeur, le salarié bénéficiaire et l’organisme de formation. Cependant, l’employeur ne peut en aucun cas obliger le salarié à suivre une démarche de VAE. Le refus de celui-ci de procéder à une VAE proposée par l’employeur ne constitue ni une faute ni un motif de licenciement.

(Source : travail.gouv.fr)

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation VAE

VAE

avec Horizon & Carrières
Montauban

Finançable avec le CPF

Accompagnement VAE

avec J.E Conseil
Paris

Finançable avec le CPF

Voir toutes les formations

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus