Conseils d'experts

Valoriser son niveau d'anglais auprès des recruteurs

Formation continue Se former à l’anglais Le 07 August 2009

La période d'été est souvent propice à l'actualisation du curriculum vitae. Pour que celui-ci soit irréprochable, mentionner son niveau d'anglais est devenu aujourd'hui indispensable, notamment pour certaines professions. Encore faut-il utiliser les bons termes pour valoriser son niveau auprès des recruteurs.

Valoriser son niveau d'anglais auprès des recruteurs

L'évaluation du niveau d'anglais est une pratique courante au moment de l'embauche, surtout en ce qui concerne les grands groupes internationaux. L'étude menée par ETS Global (organisme créateur du TOEIC) fin 2008 auprès de 200 entreprises à Paris et en Province révèle que 62% des entreprises évaluent les connaissances en anglais des salariés au moment de l'embauche (69,6% à Paris, 54,4% en province).

Alors aujourd'hui, pour de nombreuses professions qui nécessitent la pratique de l'anglais, il semble difficile de se passer des tests d'aptitudes reconnus internationalement comme le TOEIC (Test Of English for International Communication), outil d'évaluation de l'anglais professionnel, à ne pas confondre avec le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language), un test d'évaluation du niveau d'anglais universitaire. Et l'idéal est d'incorporer ce résultat et la date de passage du test à son CV, ainsi que son équivalence européenne de ce score appelé CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).

> Passer le test

Le TOEIC se décompose en deux parties : la première partie évalue la compréhension orale du candidat (avec un support audio), la deuxième teste la compréhension écrite par un questionnaire à choix multiples de 200 questions (QCM). Il faut savoir que le TOEIC est payant. Il faut compter un peu moins d'une centaine d'euros pour un salarié, une soixantaine d'euros pour les étudiants et les demandeurs d'emploi. Le candidat obtient en général ses résultats au bout d'une dizaine de jours.

Comme le rappelle Alain Daumas, Directeur Général d'ETS Global, "à une époque de tension sur le marché de l'emploi, passer un test TOEIC pour prouver ses compétences en anglais est indispensable ! Ce test est un atout sur un CV. Ce sésame pour l'employabilité est à la portée de chacun et il ne faut pas hésiter à s'y préparer activement." Car aujourd'hui, huit recruteurs sur dix acceptent et reconnaissent un score TOEIC.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Trouver votre formation Anglais

Finançable avec le CPF

Voir toutes les formations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus