Conseils d'experts

Utiliser son DIF pour tester un métier

Formation continue Le 16 janvier 2014

83% des Français envisagent une reconversion en cas de licenciement ou de crise (chiffres Ipsos/AFPA 2012). Mais changer de métier engage souvent des changements importants, et ce à tous les niveaux (vie personnelle, salaire, lieu de vie...). C'est pourquoi il est important de préparer sa reconversion pour ne pas se tromper. Ainsi, tester le métier que l'on souhaite exercer peut faire partie de cette préparation.

Utiliser son DIF pour tester un métier

Tester un métier va permettre au salarié ayant un projet de reconversion de valider son intérêt et sa motivation pour ce métier, de se rendre compte si ce métier est fait pour lui. Une immersion de quelques jours avec un professionnel lui permet de se confronter à la réalité du métier et de valider son projet professionnel.
Le DIF (Droit individuel à la Formation) permet de financer cette découverte du métier en immersion. C'est l'OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) auquel cotise l'employeur qui prend en charge les frais d'immersion. Ainsi le salarié peut tester le métier sans engagement, sans frais.
Si l'immersion confirme son envie de reconversion, il peut alors faire une demande de CIF auprès du Fongécif pour suivre une formation longue. Dans ce cas, avoir testé le métier au préalable sera un atout majeur dans son dossier de demande de CIF. Dans sa lettre de motivation, il pourra indiquer qu'il a testé le métier et que son projet est réfléchi.

Viamétiers, organisme de formation spécialiste de la reconversion professionnelle, organise des parcours en immersion dans plus de 200 métiers, financés par le DIF. Chaque salarié acquiert 20 heures DIF par an. Ces heures peuvent se cumuler jusqu'à atteindre un plafond de 120 heures.  Pour tester un métier à travers un parcours en immersion, 23 heures de DIF suffisent. De plus, avec l'accord de l'employeur, le salarié peut utiliser son DIF pendant le temps de travail, ce qui permet d'organiser facilement une immersion. Ainsi, les salariés exerçant dans des entreprises en difficulté ou souhaitant se reconvertir peuvent proposer cette solution à leur employeur.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus