Conseils d'experts

Quels sont les métiers porteurs dans le tourisme ?

Métiers qui recrutent Les métiers du tourisme Le 21 septembre 2014

Le secteur du tourisme reste toujours un important pourvoyeur d'emplois. Avec le boom du e-tourisme et la diversification de l'offre, de nouveaux métiers sont apparus, même si les commerciaux restent très demandés. Zoom sur un secteur en pleine mutation.

Quels sont les métiers porteurs dans le tourisme ?

Selon l'Organisation Mondiale du Tourisme, la France reste la première destination touristique au monde avec 83 millions d'étrangers accueillis en 2013 (nombre d'arrivées de touristes étrangers passant au moins une nuit en France), devant les Etats-Unis et l'Espagne. Le tourisme en France a donc de beaux jours devant lui et reste très porteur en termes d'emplois.

Le secteur génère, sur l'ensemble des secteurs d'activité, près de 900 000 emplois salariés en moyenne annuelle, soit 4,3 % de l'emploi salarié total ("Le tourisme : un secteur économique porteur" - Insee 2008).

 

Boom du e-tourisme

Le secteur est en constante mutation depuis une dizaine d'années, après un virage numérique conséquent. Le développement du e-tourisme s'est accéléré avec l'arrivée des gros sites de voyage tels que Booking.com, leader des sites de e-tourisme avec plus de 4 millions de vues mensuelles en avril 2014. Pourtant il est devancé par voyagesncf.com qui affiche plus de 6 millions de vues à la même période. Les principaux voyagistes, compagnies aériennes et groupes hôteliers se sont donc mis au diapason et ont développé leur offre en ligne comme c'est le cas pour Air France, Easyjet, Ryanair, Accorhotels, Première Classe Hotel, Ibis...

En 2012, les ventes globales de voyages sur Internet ont atteint 18,5 milliards d'euros selon l'étude de PhoCusWright. Les forfaits sur mesure et tout inclus ont plus que jamais la cote sur le net. On estime qu'en 2015, l'e-tourisme français devrait grimper à 23 milliards d'euros, ce qui portera sa part de marché en Europe à 18%. A noter que le mobile représente 10% de l'e-tourisme.

 

De nouvelles opportunités à saisir

A côté des "classiques" postes de conseillers voyage ou des métiers traditionnels d'accueil des touristes et de valorisation du patrimoine au sein des offices de tourisme ou des parcs naturels (agent d'accueil, animateur du patrimoine, guide...), on a vu apparaître des "yield managers", des conseillers-vendeurs tourisme par téléphone/online, des commerciaux, des chargés de clientèle, des acheteurs, mais également des community managers, des traffic managers, chargés de référencement, business Analyst CRM, Responsable e-commerce et e-distribution, responsables acquisitions, des data minder, des data analyst, des chargés de promotion, des account managers, des développeurs, des développeurs mobile...

 

Les commerciaux très demandés

Mais le tourisme fait surtout la part belle aux métiers commerciaux. Face à la multitude d'offres, la concurrence est telle que le conseil est plus que jamais apprécié des consommateurs, et devenu une nécessité. "Les conseillers en voyages et les forfaitistes (forfaits combinant transports et hébergements) représentent aujourd'hui 51% des salariés de la profession" selon Valérie Bonned, secrétaire générale déléguée du SNAV (Syndicat national des agents de voyages - 2011).

E-tourisme, e-marketing, tourisme durable, tourisme solidaire, tourisme de luxe, ventes privées... Le secteur développe de multiples facettes pour se diversifier et répondre à toutes les demandes.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus