Conseils d'experts

Les contrats d'alternance, "arme anti-précarité"

Métiers qui recrutent Le 19 août 2011

L'Association Nationale des Apprentis de France (ANAF), dans un récent communiqué, tire la sonnette d'alarme : il est nécessaire que les entreprises optent pour l'alternance plutôt que l'accumulation de stages de courte durée, qui précarisent les étudiants.

Les contrats d'alternance, "arme anti-précarité"

"32% des étudiants ont déjà réalisé au moins un stage au cours de leur cursus universitaire (source : Ministère de l'Enseignement Supérieur). En effet, quelles que soient leurs formes ou leurs durées, les stages sont de plus en plus répandus dans les formations post-bac" rappelle l'ANAF dans son communiqué. L'Association met en effet l'opinion publique en garde contre le recours abusif aux stages par les entreprises. Les stages aident à l'immersion des jeunes sur le marché du travail, mais ne leur garantit aucunement une réelle insertion. Pire, ils accentuent la précarisation des étudiants.

Pour l'ANAF, il est donc plus qu'urgent de faire comprendre aux entreprises qu'embaucher des apprentis est bien plus avantageux pour elles comme pour eux. Elle "insiste sur l'importance de développer les contrats d'alternance, au sein des entreprises et des institutions, arme anti-précarité par excellence." Elle permet aux étudiants de se former et surtout se professionnaliser. Et pour l'entreprise, c'est l'assurance de recruter des jeunes rapidement opérationnels, adaptable à leur culture d'entreprise, en d'autres termes, de recruter leurs futurs collaborateurs.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus