Conseils d'experts

IFRIA Bretagne : 95% d'insertion dans l'agroalimentaire

Métiers qui recrutent Le 01 mars 2012

L'IFRIA Bretagne existe depuis 1996 et travaille maintenant avec un réseau de plus de 350 entreprises. Il forme des jeunes de 16 à 26 ans en apprentissage aux métiers de l'agroalimentaire. Un secteur très porteur en manque de bras. Aussi, à l'IFRIA Bretagne, 95% des élèves ont un emploi à la fin de leur alternance explique Jennifer Chevy, Chargée de communication.

IFRIA Bretagne : 95% d'insertion dans l'agroalimentaire

Y'a-t-il de nouvelles tendances de formation ?

En 2011, nous avons démarré une Licence Pro Management de la Production en IAA. Cette nouvelle formation venait s'ajouter aux 12 autres formations que nous proposons du CAP au Diplôme d'Ingénieurs. Cette année, nous ouvrons un Bac Pro Bio industries de transformation avec un partenaire pédagogique rennais. Cette formation mène au métier de conducteur de ligne agroalimentaire. Nous avons également plusieurs projets : nous sommes en attente d'autorisation d'ouverture pour une formation d'ingénieur sur Rennes. Tout cela, toujours en adéquation avec les besoins des entreprises de notre secteur.

Par ailleurs, nous avons toujours une forte demande sur la conduite de ligne, mais également de plus en plus sur du management intermédiaire (en management de terrain : chefs d'équipe, chefs d'ateliers...). Nous proposons des formations type BTS ou Licence dans ce domaine, que sont le BTS Science et Technologies des Aliments ou la Licence Pro ouverte l'année dernière. L'objectif est de former des personnes qui auront à la fois une maîtrise technique de la transformation des aliments et la capacité managériale à encadrer des équipes.

Nous avons également beaucoup de demandes sur les métiers de la maintenance : les entreprises évoluent, elles modifient leurs conditions de travail et leurs méthodes de fabrication face à la pénurie d'opérateurs... Les métiers recherchés sont donc plus techniques.L'industrie agroalimentaire a-t-elle toujours autant d'opportunités en alternance après la crise ? 

Il y a peut-être même plus d'opportunités qu'avant. L'agroalimentaire a été relativement moins touché par la crise que les autres types d'industries. Nous avons donc eu une certaine stabilité des demandes en apprentissage. Actuellement les entreprises nous contactent pour des postes en alternance d'opérateurs ou conducteurs de ligne principalement, mais aussi pour des postes en BTS Maintenance industrielle ou Sciences et Technologies des Aliments.

Le secteur agroalimentaire est le 1er secteur industriel breton, les entreprises embauchent, le taux d'insertion après nos formations est autour de 95% parfois 100% sur certaines formations. Certains jeunes ont même du travail avant de passer le diplôme !Les métiers de l'agroalimentaire souffrent-ils toujours d'une image négative ?

Sur la formation d'ingénieurs et les licences professionnelles nous n'avons pas vraiment de souci de recrutement, comme sur les Licence Pro logistique ou QSE. Le secteur rencontre des difficultés de recrutement sur les métiers de la production et parfois sur la fonction commerciale.

Nous proposons un BTS Technico-commercial, mais les jeunes eux se dirigent plutôt vers des BTS MUC (Management des Unités Commerciales) ou NRC (Négociation Relation Clients). Probablement par méconnaissance de la formation et du secteur des industries alimentaires. C'est pourtant, c'est un secteur pérenne contrairement à d'autres.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus