Conseils d'experts

En 2014, la formation restera une priorité pour les entreprises

Formation continue Le 12 décembre 2013

La formation des salariés reste une priorité pour 69% des entreprises selon la dernière enquête de conjoncture Opcalia, avec des perspectives de développement en 2014. Emplois d'avenir et contrats de génération devraient enregistrer une progression.

En 2014, la formation restera une priorité pour les entreprises

Selon la dernière enquête Conjoncture Opcalia 2013-2014, les entreprises se veulent plutôt optimistes pour l'avenir (+2 points par rapport à 2012). Malgré une pénurie sur certain profils, les perspectives d'emploi connaissent un léger mieux grâce au recours à des contrats spécifiques tels que les contrats de génération, les emplois d'avenir, l'apprentissage ou les contrats de professionnalisation. Et la formation reste une priorité "stable".

Les contrats spécifiques ont la cote
Si les dispositifs mis en place par le gouvernement en 2013 n'ont pas connu le succès espéré, "un dynamique positive semble toutefois engagée pour 2014" selon l'Opcalia, en particulier dans les grandes entreprises dont 47% envisagent de recourir aux emplois d'avenir et 46% aux contrats de génération. 22% disent vouloir recourir aux contrats d'apprentissage et/ou de professionnalisation. 
Côté recrutement, les prévisions sont stables, mais 36% des entreprises disent rencontrer des difficultés à recruter, ceci dû à la pénurie de "bons profils" pour 79% des répondants, comme les techniciens et les opérateurs de premier niveau.

La formation reste une priorité
Elle "reste prioritaire pour les entreprises" selon l'Opcalia. 64% d'entre elles ont formé leurs salariés en 2013, principalement afin de renforcer les compétences de ces derniers (84%), et afin de renforcer leur efficacité (67%). En 2014, les perspectives sont plutôt encourageantes : "91% d'entreprises prévoient d'engager des budgets formation" (contre 90% en 2013). Des budgets qui n'augmenteront que pour 14% d'entre elles. L'Opcalia note également qu'elles sont peu nombreuses à planifier annuellement leurs actions de formation (19%) ou à organiser des temps d'échange sur le sujet avec les salariés.

Fait marquant noté par l'Opcalia : 21% des interrogés se disent concernées par la cession/transmission de leur entreprise, d'où la nécessité de proposer un accompagnement en ce sens aux salariés, dirigeants et candidats repreneurs.  

(Organisme paritaire interprofessionnel)

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus