Conseils d'experts

4 écoles de commerce fusionnent et lancent leur concours

Etudes et diplômes Le 20 septembre 2012

Après leur fusion en mai 2012, quatre écoles de commerce françaises ont décidé de lancer leur propre système de sélection d'étudiants afin de "favoriser l'ouverture sociale". Elles souhaitent ainsi sortir du système des concours traditionnels des grandes écoles pour former différemment les patrons de demain.

4 écoles de commerce fusionnent et lancent leur concours

En mai dernier, la nouvelle avait fait quelques vagues dans l'univers des écoles de commerce : SupdeCo Amiens, l'ESC Bretagne Brest, l'ESC Clermont et l'ESCEM (Poitiers et Tours) fusionnaient pour devenir France Business School (FBS). Un projet articulé autour de 4 grands axes : l'entrepreneuriat, l'innovation, la responsabilité sociale, les territoires. 
FBS dispose actuellement de 5 campus en France et bientôt deux campus à l'étranger (Chine, Inde).

Un "poids lourd" dans le paysage français
Une manoeuvre permettant à FBS de compter désormais parmi les poids lourds du paysage des écoles de commerce français et européen avec 65 millions d'euros de budget, 7000 élèves, un réseau d'anciens de quelque 30.000 élèves, 600 collaborateurs dont 170 professeurs. France Business School se place désormais en 5e place du classement des écoles de commerce françaises devant SKEMA Business School, école née en 2009 de la fusion entre l'ESC Nice et l'ESC Lille. 
L'objectif : gagner en visibilité notamment à l'international. Lors de cette fusion, la nouvelle entité France Business School avait parlé de la mise en place imminente de son propre concours d'entrée et d'un diplôme unique. Ce sera bientôt chose faite...

Un nouveau système de sélection
FBS vient en effet d'annoncer, via un communiqué, vouloir "sortir des concours d'entrée traditionnels aux grandes écoles". "Nous allons casser les codes d'un système de sélection qui n'a pas vraiment bougé depuis trente ans et qui doit trouver un nouveau souffle" a annoncé Patrick Molle, Directeur Général de France Business School.
"Il est essentiel de diversifier les profils et de favoriser l'ouverture sociale en changeant profondément nos méthodes de sélection" précise Patrick Molle. "Nous créons notre  propre dispositif d'identification des profils à potentiels au-delà des critères purement académiques. Nous ne voulons plus uniquement sélectionner, mais, au-delà de ces seuls critères, choisir les étudiants, formés notamment dans les classes préparatoires, ayant un potentiel réel et une forte motivation pour devenir les leaders entrepreneuriaux, innovants et responsables dont le monde a tant besoin." 

FBS a fait parler d'elle en décidant de renoncer à utiliser les banques de concours Ecrimone et BCE, les deux grands concours communs aux écoles de commerce françaises après une classe prépa (en face desquelles on retrouve les concours Passerelle et Tremplin accessibles aux Bac+2 et Bac +3 sans prépa). "La volonté de France Business School est de promouvoir des aptitudes qui ne sont pas évaluées dans les concours actuels post classes préparatoires." L'école multi-campus sera opérationnelle au 1er janvier 2013.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus