Conseils d'experts

"Le secteur du BTP se porte très bien"

Métiers qui recrutent Le 10 juin 2011

Si les entreprises parlent encore timidement de la reprise, elle est pourtant bel et bien là, en particulier dans le secteur du BTP. Les entreprises créent à nouveau des postes et recherchent des expérimentés comme des jeunes diplômés pour occuper des emplois durables. Et côté avantages, le BTP n'a rien à envier aux autres secteurs explique Gaël Robin, Consultant en Ressources Humaines au sein du cabinet de conseil Point RH.

"Le secteur du BTP se porte très bien"

Après avoir durement subi la crise, comment se porte le secteur du BTP aujourd'hui ?

Le secteur du BTP se porte très bien. Nous avons beaucoup plus de demandes qu'il y a six mois ou un an, même si les entreprises sont encore réticentes à parler de véritable reprise. Je constate pour ma part qu'il y a encore une disparité suivant les niches du BTP. Il y a des différences entre les TP, le bâtiment, le second oeuvre ou même le génie civil qui sont des sous-divisions du BTP. Cette disparité a toujours existé mais elle était bien moins flagrante dans les années 2006-2007, pendant lesquelles tous les secteurs recrutaient.

Ce phénomène va s'atténuer avec la reprise et cela permettra de revenir sur une dynamique beaucoup plus gérable et plus saine pour les entreprises. Une chose est sûre : quelles que soient les niches, beaucoup de sociétés ont vu leur chiffre d'affaires repartir à la hausse depuis le début de l'année.

Ces évolutions induisent-elles le recrutement de profils de plus en plus "spécialisés" ?

C'est sûr. Pendant les années 2006-2007 les entreprises ont recruté des profils qui n'étaient pas forcément adaptables et pérennes. Aujourd'hui elles se concentrent sur des profils ultra-ciblés et évolutifs, généralement avec de l'expérience dans leur secteur d'activité. Avec la reprise on voit aussi que, depuis peu, les entreprises recrutent à nouveau des jeunes débutants motivés pour capitaliser sur l'avenir et participer à leur évolution. C'est une nouvelle tendance et une vraie note positive pour l'avenir.

Les difficultés de recrutement concernent-elles uniquement des profils d'encadrement ?

Le BTP au sens large a toujours été un secteur dans lequel il y a eu des difficultés de recrutement, quelles que soient les fonctions et les niveaux. La difficulté réside dans la façon de trouver les candidats, c'est-à-dire le réseau utilisé, la connaissance du marché, de la concurrence...

Aujourd'hui, le réseau fonctionne énormément dans le milieu du BTP, entre candidats notamment. 40 à 45% des postes pourvus dans le secteur n'apparaissent pas sur les annonces car c'est l'opportunité qui crée le besoin. Beaucoup de nos clients attendent en effet de nous, que nous leur soumettions des profils spontanément lorsque nous rencontrons des personnes correspondant à leur "esprit d'entreprise". Nous créons et anticipons ainsi leurs besoins. Il est donc indispensable de connaître le marché et le tissu économique pour être pertinent et pouvoir recruté dans le secteur du BTP.

Côté salaires, le BTP est-il un secteur attractif ?

Tout dépend bien sûr du degré de responsabilité et du savoir faire. La rareté des profils est évidemment un critère important pour la rémunération. Plus le profil est rare, plus les entreprises seront prêtes à rémunérer en conséquence. Le BTP est un secteur dans lequel il y a toujours eu des besoins et il y en aura toujours. On peut donc y faire une carrière enrichissante avec un salaire qui évolue. La particularité du BTP est qu'il s'agit d'un secteur ou les rémunérations évoluent proportionnellement au savoir-faire et non uniquement à l'ancienneté.

Le BTP est attractif parce que les entreprises (des PMI-PME aux très grands groupes) capitalisent sur l'humain : dès qu'un candidat a montré son savoir, ses compétences, son investissement, on fera tout pour le garder quitte à le rémunérer davantage.

De nouveaux métiers ont émergé dans le BTP sous l'influence du développement durable, quels sont les domaines d'activités les plus prometteurs ?

Les activités d'avenir seront à mon avis liées aux énergies électriques et climatiques. Le photovoltaïque et la construction de bâtiments basse-consommation et à énergie positive constituent déjà des domaines d'activité très porteurs. Mais un élément est capital : les candidats doivent faire très attention à la santé des entreprises dans lesquelles ils postulent. Nous savons que certaines entreprises se sont développés trop rapidement et ne peuvent donc assurer la pérennité des postes qu'ils proposent. Mon rôle de consultant est de bien connaître mon secteur d'activité afin d'informer au mieux mes candidats. Notre objectif est en effet d'accompagner nos candidats tout comme nous accompagnons nos clients.

Aujourd'hui, quels sont les métiers les plus porteurs dans le BTP ?

Selon moi, il y a deux catégories d'emplois porteurs : tout d'abord les métiers liés à l'encadrement de chantier, dans lesquels il faut être capable d'aller sur le terrain et suivre les travaux d'un point de vue organisationnel et budgétaire. Il s'agit dans ce cas de postes de chef de chantier, de conducteur de travaux (voir nos offres) ou même de chargé d'affaires. Ensuite, Le domaine des études est également porteur. Cela nécessite davantage de devis à réaliser, et ce quel que soit le secteur du BTP. Et qui dit devis, dit besoins en personnel sur des fonctions d'économiste de la construction, de deviseur, de technicien études de prix, de métreur. La demande sur ces postes est en augmentation et va encore augmenter fortement.

Pour conclure, quelle est la plus-value apportée par un cabinet comme Point RH ?

La forte valeur ajoutée de Point RH réside dans son approche humaine du métier de consultant, pour accompagner aussi bien ses clients que ses candidats. Nous proposons à nos clients des solutions sur-mesure pour répondre à leurs problématiques de recrutement. Cette capacité à s'adapter aux attentes d'entreprises du BTP est possible grâce à notre expertise et notre connaissance du secteur d'activité.

Cette connaissance du marché est un atout car nous adaptons les solutions aux problématiques rencontrées. De plus nos clients apprécient particulièrement d'avoir un interlocuteur unique, efficace, qui les accompagne sur n'importe quelle problématique RH : aide à la décision, recherche de candidats, sourcing, chasse ou approche directe...

Pour conclure, je dirai que la franchise est un maître mot dans l'univers du BTP et nous nous employons à avoir la même attitude avec nos candidats et nos clients.

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

Ces articles peuvent vous intéresser

Vous cherchez une formation ?

Demandes d'informations gratuites et sans engagement

Trouver

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus