Conseils d'experts

Le secteur de la franchise optimiste pour 2010

Reconversion Le 18 décembre 2009

La grande enquête annuelle sur la franchise de l'institut CSA commandée par la Banque Populaire et la Fédération Franchise de la Franchise montre un ralentissement du secteur en 2009 avec une baisse sensible du chiffre d'affaires. Pourtant, la conjoncture difficile a renforcé la relation de confiance entre franchiseurs et franchisés et la filière reste créatrice d'emploi.

Le secteur de la franchise optimiste pour 2010

Le secteur de la franchise en France représente aujourd'hui plus de 315.000 salariés, un chiffre d'affaires de plus de 47 milliards d'euros, et des taux de croissance réseaux et points de vente qui dépassent les 10 % dans les secteurs les plus dynamiques comme les services à la personne, l'immobilier, ou l'alimentaire spécialisé... Mais la crise fait son oeuvre comme pour beaucoup d'autres secteurs. "Tant côté franchiseur que du côté franchisés, on se développe un peu moins vite, on embauche un peu moins, et on perçoit une baisse de CA et de revenu" selon l'institut CSA. Pour cette étude, 403 entretiens téléphoniques ont été réalisés du 25 juin au 7 juillet 2009 sur une population estimée à plus de 50.000 franchisés (à fin 2008). Côté franchiseurs, des entretiens ont été réalisés avec les dirigeants de 151 réseaux de franchise du 30 juin au 14 août 2009.

Un développement continu mais ralenti

De juin 2008 à juin 2009, il s'est ouvert en moyenne sept points de vente franchisés par réseau. L'ouverture d'une unité franchisée crée en moyenne plus de six emplois et entraine chaque année une création de poste supplémentaire. La franchise reste donc un vecteur de création d'emploi au plan local, même si la crise a amené de nécessaires ajustements. Côté chiffre d'affaires, en hausse jusqu'à 2008, il a connu cette année une baisse sensible (CA médian : 431 KE contre 530KE en 2008), et le revenu net moyen a lui aussi baissé (2400 euros net mensuel en 2009 soit 100 euros de moins par rapport à 2008).

Sur le plan international pourtant, les réseaux français se portent bien : ils s'exportent à l'étranger pour 29% d'entre eux, essentiellement en Europe et en Afrique du Nord. Une dynamique d'internationalisation qui continue de se diffuser au reste du monde.

Vers la reprise...

Aujourd'hui les perspectives de croissance et l'optimisme reviennent peu à peu dans les réseaux, du côté des franchisés comme des franchiseurs, mais tous restent prudents car dans les faits, le chiffre d'affaires est toujours en baisse et les recrutements aussi. Et l'enquête de l'institut CSA met en lumière un élément important : la relation de confiance s'est visiblement consolidée en cette période de crise. "La divergence de vue entre les deux partenaires franchiseurs/franchisés n'augmente plus, bien au contraire."

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus