Dispositifs et démarches

La gratification des stages dans le public est reportée

Stages Le 31 octobre 2013

Face à la colère des futurs travailleurs sociaux qui dénoncent les effets pervers de la gratification des stages, la ministre de l'Enseignement Supérieur, Geneviève Fioraso, vient d'annoncer la suspension de cette mesure pour l'année 2013-2014.

La gratification des stages dans le public est reportée

En juillet dernier, un amendement de la loi sur l'enseignement supérieur élargissait l'obligation de gratification des stages de plus de 2 mois consécutifs dans le secteur public. Depuis l'entrée en vigueur de cette loi, beaucoup d'étudiants du secteur social sont confrontés à la difficulté de trouver un stage. Face à leur colère exprimée lors de manifestations, la ministre de l'Enseignement Supérieur a finalement décidé de reporter cette réforme. Dans un communiqué diffusé le 25 octobre, elle a annoncé que "les conventions de stages prévues pour l'année scolaire 2013-2014 pourront être conclues sans obligation nouvelle de gratification."

Les stagiaires n'étaient pas prévus dans les budgets

L'idée de gratifier les stages visait à lutter contre la précarité étudiante. Or, le manque de moyens financiers dans les milieux associatifs et sociaux engendre finalement une réduction du nombre de stage. Selon le communiqué, "une concertation va être engagée avec les collectivités territoriales, les établissements publics de santé et du secteur médico-social afin de prendre en compte leur situation budgétaire" car malgré tout, il est nécessaire de mettre en place une alternative pour répondre à la précarité étudiante.

Source : AFP

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus