Conseils d'experts

Diplômés des grandes écoles : une insertion toujours au top

Etudes et diplômes Le 24 juin 2014

Les diplômés des grandes écoles résistent bien dans le contexte économique tendu actuellement : leur taux net d'emploi s'élève à 80,5% pour la dernière promotion. Le stage long reste la voie principale vers l'emploi et la part de CDI reste stable à hauteur de 75%.

Diplômés des grandes écoles : une insertion toujours au top

Les résultats de la 22e édition de l'enquête insertion des jeunes diplômés des Écoles membres de la Conférence des Grandes Écoles menée en collaboration avec l'ENSAI, et à laquelle 161 écoles ont répondu, ne montrent pas de grandes évolutions par rapport aux deux précédentes années. "Nous n'enregistrons ni dégradation ni amélioration significatives" précise Bernard Ramanantsoa, Directeur Général d'HEC Paris.

Plus de 80% des élèves en emploi
Autant dire que l'emploi des jeunes dip's de grandes écoles est au beau fixe ! Malgré un délai un peu long pour "rentrer en emploi" dans le contexte actuel de crise économique, plus de 80% des élèves sont en emploi et 93% de ceux de l'avant-dernière promotion (2012) avec une certaine stabilité depuis 2005. Pour cette avant-dernière promotion, en effet, sur presque dix ans précise l'enquête, le taux net d'emploi oscille entre 90 et 95% ! La part des CDI reste stable à hauteur de 75% contre 76% l'an passé. 
Pour la Conférence des grandes écoles (CGE) c'est donc la preuve que l'enseignement prodigué aux élèves est en adéquation avec les besoins des entreprises. Malgré tout, il demeure quelques axes d'amélioration. Sans surprise malheureusement, les jeunes diplômées, en particulier les ingénieures, sont lésées par rapport à leurs homologues masculins en termes d'insertion en CDI notamment (58,3% contre 69,4%).

Des salaires stables
Côté salaires, le salaire annuel moyen brut avec primes en France s'élève à 35 544€ soit 227e de moins qu'en 2012. Les managers bénéficient même d'un salaire annuel moyen en légère hausse entre 2013 et 2012. Au global, sur 10 ans, la tendance est tout de même à la hausse pour tous.
La proportion de cadres diplômés se maintenant à haut niveau (85%), la rémunération des jeunes diplômés s'en trouve positivement impactée. A diplôme équivalent, les diplômés cadres gagnent mieux leur vie que les non-cadres. 

Le stage, véritable passerelle vers l'emploi
Selon les résultats de l'enquête, le stage long (fin d'études, alternance, ou césure) reste la principale voie d'accès à l'emploi : 43% des jeunes ayant trouvé un emploi mentionnent en effet au moins un de ces stages. Stages écoles et relations écoles-entreprises sont donc de bons moyens d'accès à l'emploi. 

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus