Conseils d'experts

Devenir ingénieur grâce à l'apprentissage

Formation continue Le 13 février 2014

Les grandes écoles "classiques" ne constituent pas la seule voie d'accès au métier d'ingénieur. L'alternance n'a rien à leur envier, elle offre aux étudiants autant de débouchés. De plus, elle est gratuite et ouverte à tous. Cyrille Caironi, Directeur de l'école d'ingénieurs du Cesi de Nancy (ei.cesi), 1ère école d'apprentissage en France en nombre d'apprentis, revient sur les avantages de l'apprentissage et pourquoi ce type de dispositif ne pénalise en rien les futurs ingénieurs, au contraire !

Devenir ingénieur grâce à l'apprentissage

En quoi consiste la formation en apprentissage des ingénieurs CESI ?
L'ei.cesi est la première école d'ingénieurs par apprentissage en France en termes de volumes avec plus de 1200 ingénieurs diplômés chaque année. Le parallèle entre école et entreprise est très fort puisque les deux tiers de la formation sont réalisés en entreprise, dans des structures nationales ou internationales. L'ei.cesi a la particularité de recruter des techniciens supérieurs dans les domaines scientifiques et techniques à Bac+2, c'est-à-dire des personnes ayant déjà validé un diplôme. Ils viennent de cursus comme génie mécanique et productique, mesures physiques, génie chimique génie des procédés, de BTS électrotechnique, maintenance et automatisme industriel... Ils se forment au métier d'ingénieurs en trois ans au CESI. A la sortie, on retrouve nos ingénieurs dans des domaines de compétences très variés et c'est la force de la formation généraliste. 

L'apprentissage a longtemps été vu comme une formation au rabais comparé à l'enseignement dispensé dans les écoles plus "classiques". Les avantages de se former en apprentissage en tant qu'ingénieur sont pourtant nombreux...
Il est vrai que l'apprentissage a longtemps été considéré comme une formation de niveau moindre... Néanmoins, les recruteurs sont sensibles à l'expérience professionnelle des candidats. L'apprentissage a l'avantage de non seulement préparer au diplôme d'ingénieur validé par la CTI (l'organisme indépendant chargé d'habiliter, de développer et de promouvoir la formation et le métier d'ingénieur en France) et en parallèle il permet de capitaliser une expérience professionnelle et prépare au métier d'ingénieur, au-delà de l'aspect purement théorique des études d'ingénieur.
De plus, le coût financier est nul pour les candidats, l'égalité des chances est donc totale. La formation généraliste permet aux étudiants de se former chacun à un métier de l'ingénierie différent, en fonction de son projet professionnel. La pédagogie est individualisée en fonction de ce projet et de l'entreprise dans laquelle le futur ingénieur va faire son apprentissage. Au final il y aura des ingénieurs qualité, des ingénieurs méthodes, des ingénieurs mécanique, des ingénieurs en bureau d'études, des ingénieurs en industrialisation...

En ingénierie, la formation en apprentissage s'est-elle démocratisée à l'heure actuelle ?
On peut dire que oui. L'école d'ingénieurs du CESI accueille aujourd'hui 2000 élèves dont 1000 apprentis ingénieurs. L'école est habilitée par la CTI pour délivrer le diplôme d'ingénieur, elle est membre de la conférence des grandes écoles et peut à ce titre délivrer des Mastères spécialisés... La finalité du cursus d'ingénieur en apprentissage est d'être en adéquation complète avec le marché de l'emploi et la demande des entreprises et les réalités économiques des différentes régions dans lesquelles est proposé le dispositif.

En termes de débouchés, y-a-t-il des différences entre les ingénieurs sortant d'apprentissage et les autres ?
Non, aucune. Les chiffres parlent d'eux même : l'école d'ingénieurs du CESI, c'est 85% d'ingénieurs en emploi au bout de six mois. En effet, les entreprises ont souvent à coeur de garder leur apprenti afin de le faire évoluer durablement.
Sur le plan des salaires, les anciens apprentis ont les mêmes rémunérations que les ingénieurs issus des grandes écoles : 35K€ pour la fourchette "basse" jusqu'à des salaires allant jusqu'à 55-60K€ sur des cas plus spécifiques. Les ex-apprentis sont même mieux positionnés sur le marché du travail du fait de leur expérience.
L'ei.cesi propose certes une formation généraliste mais également des spécialités (l'électronique, le BTP, le génie industriel...). Les apprentis se spécialisent également dans le cadre de leur projet en entreprise. 
Pour conclure, je dirais qu'un diplôme d'ingénieur habilité par la CTI est un diplôme d'ingénieur au même titre que tous les autres. C'est juste la manière d'appréhender le métier qui est différente, et en dehors des sentiers battus. Ce type de diplôme professionnalisant, c'est aussi l'avenir et ce vers quoi vont de plus en plus les grandes écoles. 

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus