Conseils d'experts

Ei.cesi : devenir ingénieur grâce à la formation continue

Formation continue Le 31 janvier 2014

Peut-on devenir ingénieur quand on est sorti du système scolaire depuis longtemps ? Oui, grâce à la formation continue. En France, le diplôme d'ingénieur en formation continue est proposé dans une vingtaine de centres. Il s'agit d'un cursus complexe qui demande de la part des candidats une grande motivation. En effet, "on ne s'inscrit pas dans ce genre de cursus par hasard" explique Damien Sobac, chargé de communication de l'ei.cesi.

Ei.cesi : devenir ingénieur grâce à la formation continue

Parlez-nous de cette formation d'ingénieur par la formation continue...

CESInancyDamienSobac
Le CESI est une école d'ingénieurs généralistes qui forme en 2 ans des ingénieurs capables de s'adapter à des métiers industriels ou de services. Le fondement même de la formation d'ingénieur est de faire évoluer des techniciens expérimentés vers des fonctions mais surtout vers le métier d'ingénieur. On ne s'engage pas dans ce cursus sans en mesurer les tenants et les aboutissants. C'est un parcours lourd à gérer qui engendre des impératifs personnels en termes de logistique, de disponibilité et de travail personnel. Pour les candidats qui suivent cette formation, c'est un bon social et professionnel énorme. On ne vient pas dans ce genre de cursus par hasard.

A quel public la formation s'adresse-t-elle et comment l'intégrer ?

Dans le cadre de la formation continue, cette voie est exclusivement dédiée à des personnes expérimentées titulaires d'un Bac+2 avec 3 ans d'expérience professionnelle ou d'un Bac Scientifique et technique avec 8 ans d'expérience professionnelle. Elle s'adresse en particulier à des techniciens supérieurs qui veulent apporter un plus à leur CV, compléter leur formation et voir évoluer leur carrière vers des fonctions à forte valeur ajoutée.

La formation étant très dense, aussi, il est conseillé de faire une remise à niveau. Le CESI met à la disposition des élèves, des plateformes d'initiation à distance pour s'exercer sur certaines matières comme les mathématiques, la physique ou les sciences qui inquiètent parfois les candidats. La plateforme permet aux élèves d'intégrer l'école dans les meilleures conditions possibles.

La sélection pour intégrer la formation est faite sur la base d'une soutenance qui doit porter sur deux items : une partie dédiée à l'aspect technique, l'autre à l'aspect scientifique du métier de technicien. Cette soutenance se déroule face à un jury composé de professionnels et de pédagogues de l'école qui jugent de l'adéquation du profil de l'élève ingénieur. La sélection comporte également des tests psychotechniques et un TOEIC, le niveau d'anglais requis étant très important

Comment se déroule la formation ?

La durée de formation est de 1800 heures, en alternance entre l'école et une entreprise d'accueil. Elle s'adresse aussi bien à des demandeurs d'emploi en reconversion professionnelle qu'à des salariés qui ont des perspectives d'évolution. L'avantage de ce calendrier en alternance est qu'il permet au candidat d'être 2/3 du temps en entreprise.

Chaque promotion est composée d'une vingtaine de personnes. Sur les huit dernières promotions, les taux de réussite étaient proche de 100% L'investissement personnel des candidats est donc à la hauteur de l'objectif visé. Si les élèves sont motivés, l'école leur donne les moyens d'y arriver.

Quels sont les modes de financement de cette formation ?

L'alternance fait partie de formations finançables par les entreprises. Les deux éléments principaux de financements pour le public salarié sont la période de professionnalisation ou le Congé Individuel de Formation. En général, les demandeurs d'emploi s'orientent plutôt vers le contrat de professionnalisation.

Avec ces financements, le coût de formation pour l'entreprise est intéressant puisqu'il est de l'ordre de 22 000 euros sur les deux années. Ce sont les OPCA qui gèrent la prise en charge partielle ou totale de la formation dans le cadre de la période de professionnalisation ou du contrat de professionnalisation et parfois le Fongecif dans le cadre du CIF. Il est donc plus facile pour les entreprises de former leurs salariés étant donné que le coût est pris en charge par un organisme tiers.

Quel est le résultat en termes de débouchés ?

C'est justement le point fort de cette formation car les entreprises du secteur industriel connaissent bien le diplôme d'ingénieur du CESI, aussi bien en termes de pédagogie que de débouchés. Rappelons qu'à l'origine, le CESI est une école fondée par des entreprises pour former en interne des techniciens. Elles savent très bien qui et comment forme le CESI. C'est pourquoi parmi les élèves qui obtiennent leur diplôme d'ingénieur, entre 85 et 100% d'entre eux s'intègrent immédiatement sur le marché de l'emploi.

Il s'agit d'une formation généraliste qui s'adresse à des ingénieurs de plusieurs secteurs de l'industrie : production, maintenance, gestion de projet, recherche, système d'administration, ingénierie. Ce qui fait la force de ce cursus.

> Tout savoir sur le métier d'ingénieur

Partager sur

Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités liés à votre recherche d'emploi et mesurer l'audience du site. En savoir plus